Hommage au père d’Izarny

Hommage au père Raymond d’Izarny lors de ses obsèques
vendredi 13 mars 2015 à Saint-Étienne d’Issy-les-Moulineaux

En l’an 2000 le père d’Izarny s’est inscrit dans la bulle d’internet. En 1996, 36 millions d’ordinateurs dans le monde sont connectés, en l’an 2000, plus de 368 millions d’ordinateurs sont connectés aujourd’hui, près de 3 milliards d’internautes dans le monde surfent chaque jour.

Alors qu’est-ce qui a poussé le Père d’Izarny à entrer dans cette sphère du Web, à user de cette nouvelle technologie ? Sûrement son souci de rejoindre les personnes qui sont au seuil de la communauté chrétienne. Lui qui était un pasteur, un professeur, il est devenu un « cybercuré ». Il voulait répondre aux questions des personnes sous le mode professeur/élève ; il voulait répondre simplement sans donner un enseignement, sans donner de leçon. Le Cybercuré a donc opéré ce qu’il appelle une conversion mentale. Imaginez cet homme au parcours très riche, opéré, à un âge plutôt avancé où on aurait plutôt tendance à se reposer,, opéré une conversion. C’est ce qu’il fera en 2000.

Ceux qu’il rencontre sur la toile, cette nouvelle « cyber-paroisse », sont bien souvent des non-pratiquants, qui se rendent à la messe à l’occasion d’un mariage, d’un enterrement, et qui s’interrogent sur la religion chrétienne. Formidable outil d’évangélisation sur le web, le Cybercuré vulgarise la foi chrétienne. Il utilise les techniques actuelles pour « dialoguer avec l’homme d’aujourd’hui et l’amener à la rencontre du Christ. »

En 2011/2012 le père d’Izarny n’a plus la force de répondre quotidiennement aux questions qui lui sont posées sur internet. Il transfère ses questions alors à une équipe de curés pour répondre à ses questions. Cinq prêtres pour répondre, là où un seul faisait tout. Aujourd’hui nous sommes six à prendre la garde tous les quinze jours, nous relayant pour répondre aux questions adressées au Cybercuré.

En ce qui concerne le site internet, le père d’Izarny relaie toutes les réponses faites aux internautes sur le site. Ce site devient un incontournable sur la toile, sur le réseau chrétien. C’est une œuvre qu’il qualifiera de collective. Il est un modèle pour les sites actuels, présent dans tous les sites paroissiaux et diocésains. Ce site reçoit plus d’un million de visiteurs par an, mais voilà la technologie change, les logiciels aussi. Il fallait renouveler son site pour ne pas perdre le travail d’un pasteur.

Il nous a fallu deux ans pour reprendre le travail du père d’Izarny, deux ans pour relire et mettre à jour plus de 3500 liens sur son site. Le but « ne pas perdre le travail du père d’Izarny ». Aujourd’hui nous avons entre 4000 à 7000 connections par jour.

Le journal La Croix titrait « le Cybercuré » est mort, le Parisien « le Cybercuré » ne répondra plus ! » Cher père, soyez assuré que le Cybercuré n’est pas mort, que votre intuition était bonne et que votre œuvre perdurera. Nous continuerons à répondre aux questions qui sont posées, à faire vivre ce site pour la plus grande gloire de Dieu.

Merci et à Dieu Père d’Izarny.

Père Ludovic Serre
cybercure.catholique.fr

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici