Animation liturgique de la messe

Comment collaborer à l’animation de la messe ?

Participer à la messe, répondre aux prières, chanter, se déplacer dans les processions, ce sont là les principales manières d’être présent à la messe. On peut aussi collaborer en faisant une lecture, en chantant dans la chorale, en conduisant le chant de l’assemblée, en s’occupant de la sonorisation, du fleurissement de l’église, de l’accueil à l’entrée, de la garderie des petits enfants…

Les animateurs de chant liturgique

Au cours des célébrations, peut intervenir, face aux fidèles, une personne qui invite l’assemblée à chanter. Elle est là pour soutenir et guider le chant quand cela est nécessaire. Elle entonne les chants d’une voix juste et distincte, son geste est sobre et efficace, sans surcharge inutile. Elle donne le départ, entretient si besoin la pulsation, et relance les phrases pour que l’assemblée puisse chanter d’un seul cœur. Lorsque les réponses sont brèves et chantées spontanément pas l’assemblée, le geste est inutile.
Ce chantre-animateur, par son attitude et sa compétence, contribue à la prière et à rendre la célébration plus festive.

Quels sont les moyens pour préparer une messe ?

On peut utiliser des revues de liturgie qui donnent des éléments pour les célébrations de chaque dimanche
- Signes d’aujourd’hui
- Fiches dominicales
- Magnificat
D’autres revues sont davantage spécialisées en musique liturgique, avec des choix de chants pour chaque dimanche et des partitions.
- Voix nouvelles
- Signes musique
Des sites internet proposent des outils de réflexion ou de préparation
- Service national de pastorale liturgique
- Chantons en église

Les chants de la messe

On sait par des témoignages nombreux que les assemblées chrétiennes ont chanté dès la naissance de l’Église. Cela s’est d’abord transmis par tradition orale en Orient, et par les manuscrits du chant grégorien en Occident. Les évolutions culturelles ont ensuite progressivement réservé le chant, en latin, à des petits groupes et des chantres.
Le concile Vatican II a relancé le chant de l’assemblée dans la liturgie et dans les langues locales.
La musique apporte à la célébration l’aspect festif dont elle a besoin, et elle offre à l’assemblée un moyen privilégié de participation. Mais elle permet d’abord au croyant d’être présent, corps et esprit, elle favorise la mémoire et elle permet au rituel d’être plus parlant.

1- Les directives de l’Église sur le chant

La Constitution sur la Sainte Liturgie en 1963, du Concile Vatican II, encourage la participation active des fidèles en « favorisant les acclamations du peuple, le chant des psaumes, les antiennes, les cantiques ». Elle rappelle aussi l’importance du silence.
Elle reconnaît dans le chant grégorien le chant propre de la liturgie romaine et n’exclut aucun genre de musique sacrée pourvu qu’il s’accorde avec l’esprit de la liturgie.
Des textes de référence pour les musiciens d’Église ont été élaborés et publiés par le Service National de Pastorale Liturgique et Sacramentelle (SNPLS) et sont disponibles sur son site.

2- Choisir les chants

Il convient d’abord de tenir compte du temps liturgique ou de la fête que l’on célèbre, puis du rite dans lequel le chant s’insère (entrée, communion…). Les paroles du chant doivent dire les mots de la foi.
La cote attribuée par le SECLI (Secrétariat des Éditeurs de Chants pour la Liturgie) est un bon outil pour discerner le temps liturgique ou le rite auquel le chant est destiné.
On sera attentif au répertoire déjà connu par la paroisse et aux possibilités de l’organiste, des musiciens, de la chorale s’il y en a.

3- Les partitions de chant liturgique

Elles ne peuvent être en libre-service sur internent en raison des droits d’auteur (à quelques exceptions près de chants libres de droits comme ceux de Taizé)
Répertoire de Taizé
On les trouve dans les recueils et revues de chant liturgique.

Des sites permettent d’acheter les partitions
- Chantons en église
- SECLI

Le site du SECLI permet aussi de retrouver éditeur, titre et cote des chants.

4- Les droits d’auteur des chants liturgiques : le SECLI

L’art floral au service de l’animation de la liturgie

L’art floral au service de la liturgie s’inscrit dans la démarche de prière de la communauté. La présentation générale du missel romain dit seulement en son numéro 279 : « L’ornementation de l’église doit viser à une noble simplicité plutôt qu’’à un luxe pompeux. »
Si l’art floral veut être au service de la liturgie, il doit servir à la présence du Christ, dans l’assemblée, dans le ministre, dans la parole et dans l’eucharistie. Cela se fera selon le lieu (architecture, mobilier), selon le temps liturgique et la saison, selon la fête (du Seigneur, de la Vierge Marie, du saint patron ou d’un dimanche du temps ordinaire), mais en ayant toujours comme axe prioritaire, ces quatre modes de présence du Christ dans la liturgie et les divers lieux qui les manifestent : l’accueil pour l’entrée de église où la nef pour l’assemblée, l’ambon pour la parole, le chœur, l’autel pour l’eucharistie, la croix, telle statue, le lieu de la Sainte Réserve, etc.. Mais on se rappellera ici qu’un lieu n’est pas isolable ; un ambon, un autel, une croix ne sont jamais seuls : ils font partie d’un espace ; en florissant un lieu précis, c’est tout l’espace que l’on fleurit. Tout peut-être fleuri, mais pas tout à la fois. Trop de fleurs tuent les fleurs !

Collaboration des jeunes à l’animation de la messe ?

Beaucoup de jeunes collaborent volontiers à l’animation de la messe (par exemple en jouant d’un instrument de musique) si on leur confie une certaine responsabilité. Ils peuvent aussi faire partie du groupe des servants de messe. Ces différentes contributions sont un témoignage pour l’assemblée et apportent beaucoup aux jeunes en les aidant à mieux comprendre la messe et à l’apprécier.

  • des servants de messe

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici