Célébration du mariage catholique

JPEG - 139.8 ko
echange des consentements

1. La célébration du mariage selon le rituel de 1969

Rituel du mariage de 1969

Le défi des époux chrétiens : être ensemble, savoir s’aimer pour toujours et faire en sorte que l’amour grandisse @Pontifex_fr

Après un mot d’accueil du célébrant, c’est "la liturgie de la parole" : on lit un texte de la Bible, on chante un psaume et le célébrant lit un évangile et fait une homélie. Puis c’est l’échange des consentements par les fiancés devant les témoins. Les consentements sont suivis par la bénédiction et le don mutuel des alliances et souvent par une prière des époux.

S’il n’y a pas de messe, l’assemblée dit le Notre Père, puis le célébrant donne la bénédiction nuptiale, et des membres de l’assemblée lisent une prière universelle préparée par les époux.

Si la célébration comporte la messe, après l’échange des alliances et la prière des époux, on lit immédiatement la prière universelle. Puis c’est la " liturgie eucharistique" au court de laquelle le célébrant donne la bénédiction nuptiale juste après le Notre père.

Qu’il y ait une messe ou non, la cérémonie se termine par une bénédiction finale et la signature des registres. Les époux et leurs témoins signent les registres.

Le nouveau rituel suit pour l’essentiel les rites de mariage de ce rituel.

2. Changements dans le nouveau rituel du mariage (1990 en latin, 2005 en français)

Le nouveau rituel suit le rituel de 1969, mais apporte certaines modifications des rites du mariage.

Le dialogue qui précède les consentements est plus développé. Il précise que les époux « se promettent amour et respect pour toute leur vie ». Il ajoute que les époux s’engagent à « éduquer leurs enfants selon l’Évangile du Christ et la foi de l’Église »
Le choix des formules après l’échange de consentement s’élargit et passe de deux à trois. Toutes mentionnent « dans le bonheur et dans les épreuves » et deux ajoutent « dans la santé et dans la maladie »
Pour manifester la réception par l’Église du consentement des époux, le prêtre peut étendre la main en direction des époux ou poser la main droite sur les mains jointes des deux époux.

3. Changement des rites du mariage dans le déroulement de la bénédiction nuptiale

Il est possible de placer la bénédiction nuptiale immédiatement après la bénédiction et l’échange des alliances, plutôt qu’après le Notre Père. Cette bénédiction comporte une invocation à l’Esprit-Saint pour qu’il donne aux nouveaux époux sa force et sa grâce.

Pendant qu’il lit cette bénédiction, le prêtre ou le diacre tient les deux mains étendues devant les époux. On peut éventuellement chanter cette bénédiction.
À la fin de la célébration, on peut offrir aux nouveaux mariés un cadeau souvenir
( Bible, icône, crucifix..). Ce cadeau exprime la participation de la communauté et invite les époux à se tourner vers Dieu quand ils sont à la maison. Ce cadeau est devenu un des rites de mariage.

4. Faut-il une messe pour la bénédiction de notre union ?

On l’appelle souvent le rite du mariage " messe de mariage ". Mais l’eucharistie ne fait pas partie intégrante du sacrement. La messe n’est donc pas indispensable. L’eucharistie risque de manquer de sens si vous n’assistez jamais à la messe. Cependant l’eucharistie a un rapport direct avec votre union. Elle est le signe de l’alliance entre Dieu et les hommes. Elle peut être une manière intense d’unir votre couple à Dieu. C’est une messe pour le couple. Vous pouvez demander la messe par conviction de foi et pas seulement pour se conformer à la coutume familiale.

Les coutumes du mariage

1. Coutumes du mariage à l’église ?

ll y a beaucoup de coutumes du mariage spécialement pour l’entrée dans l’église et la sortie de l’église : le cortège d’entrée dans l’église, sa composition et son ordre, les demoiselles et les garçons d’honneur, les enfants d’honneur, la tenue des parents, la place des parents dans l’église, le riz, les pétales de roses ou les confettis à la sortie de l’église, les dragées. Parmi ces coutumes du mariage, certaines ont plus d’importance comme le voile et la robe blanche de la mariée l’anneau de mariage qui sont des traditions très anciennes.

2. Signification des coutumes du mariage

Ces coutumes du mariage ont beaucoup évolué au cours des siècles et sont parfois différentes selon les pays et les régions. Elles ont souvent une signification symbolique par exemple les grains de riz sont un symbole de fécondité. Ces coutumes sont respectables, mais elles ne s’imposent pas. Dans la plupart des cas, elles n’ont ni fondement religieux, ni signification chrétienne.

3. Signification de la robe blanche de la mariée

Dans la deuxième moitié du XIX° siècle la robe blanche de la mariée était un symbole de pureté, de vertu et de virginité. Une femme enceinte ne portait pas la robe blanche de la mariée. La robe blanche est aussi une évocation de la robe de baptême.

4. Anneau de mariage

Anneau de mariage. Au moyen âge, à partir XII° siècle

Dans la cérémonie du mariage religieux, après l’échange des consentements, le prêtre bénit et remet l’anneau aux mariés.

Anneau de mariage porté par les hommes au XIX° siècle

Jusqu’au XIX° siècle, c’était la femme qui portait l’alliance. Ce n’est qu’à partir du milieu du XIX° siècle, que l’homme aussi porte l’anneau de mariage.

L’anneau de mariage, l’alliance dans les autres religions

Dans le judaïsme, l’anneau de mariage est mis sur l’index de la main droite. Chez les musulmans qui sont polygames, on ne porte pas d’anneau de mariage.

Port de l’anneau de mariage sur quel main ? Par qui ?

En France, autre fois on portait l’anneau de mariage sur la main droite, puis, à partir des XVI°/XVII° siècles on le porte sur la main gauche, pour des raisons pratiques liées aux travaux manuels.

Documents sur les coutumes du mariage

Il y a beaucoup de coutumes du mariage, mais elles sont différentes selon les pays. Voici quelques coutumes du mariage en France.

Le livret de mariage

1. Rôle d’un livret de mariage

Le livret de mariage distribué à l’assemblée permet de suivre la cérémonie. Il est aussi un souvenir de la bénédiction nuptiale.

2. Faire un livret de mariage

Pour préparer un livret de mariage, on doit commencer par indiquer le nom des mariés, la date et le lieu de la bénédiction nuptiale. On peut l’illustrer par des images .
Les mariés et le prêtre qui prépare le sacrement, sont aidés par le secrétariat de la paroisse.
On peut soit noter toute la cérémonie, soit choisir quelques éléments comme les lectures, les chants et la prière de l’assemblée.

Questions pratiques sur le mariage

1. Faire participer vos proches à la bénédiction nuptiale

On peut leur confier la décoration florale de l’église, l’animation musicale, la constitution d’une chorale, la lecture de textes bibliques ou profanes, l’expression d’un témoignage, etc... Plus, ils seront impliqués, plus la bénédiction nuptiale sera vivante ! Veillez à ce que les photographes soient aussi discrets que possible et ne troublent pas le recueillement de la célébration.

2. Invitation à un mariage

Il est de coutume d’envoyer un faire part de mariage et une invitation au repas suivant la cérémonie religieuse.

3. Peut-on se marier le dimanche ou un jour de fête ? Pendant le carême ou pendant le mois de mai ?

En principe, il est possible de se marier le dimanche ou un jour de grande fête, mais cela est rare en France. La décision dépend du curé de chaque paroisse. Si on célèbre la messe, on prend la messe du dimanche ou de la fête et non la messe "pour les époux". On ne peut pas célébrer d’union nuptiale le Samedi saint.

Jadis, la coutume voulait qu’on ne se marie pas pendant le carême (temps de pénitence) et pendant le mois de mai (mois de la vierge Marie). Actuellement, il n’y a aucune difficulté. La célébration en France a lieu en majorité les mois d’été.

4. Peut-on célébrer deux unions pendant la même cérémonie ?

Il est possible de célébrer deux unions nuptiales pendant la même cérémonie, par exemple deux frères et sœurs ou deux amis. Il en est comme pour le baptême où il est fréquent de célébrer plusieurs baptêmes pendant la même cérémonie.

5. Peut-on célébrer le baptême de son enfant en même temps que l’union des parents ?

Il arrive que des parents demandent de faire célébrer le baptême de leur enfant au cours de la cérémonie de leur noce.
C’est tout à fait possible, mais chaque cérémonie mérite une fête propre. Il faut donc célébrer les deux cérémonies à des dates différentes et faire une préparation propre à chacun d’eux. Si cela n’est pas possible, on célébrera d’abord l’union et ensuite le baptême.

6. Peut-on célébrer la bénédiction nuptiale dans un temple protestant ?

Il arrive, dans le cadre d’une union mixte, que le conjoint non-catholique conçoive une grave difficulté de conscience de se présenter dans un lieu de culte catholique. Pour cette raison, une dispense peut être obtenue pour célébrer la bénédiction nuptiale dans un temple. On appelle cette procédure "dispense de forme canonique".

7. Peut-on se marier sur internet ?

La célébration d’un mariage civil par internet n’est pas reconnue en France, elle ne crée pas de lien juridique.
La cérémonie doit être faite à la mairie du domicile habituel de l’un ou l’autre des futurs mariés.

Pour l’Église catholique on ne peut pas se marier par internet, car c’est un sacrement qui exige une présence physique.

Documentation sur le mariage par internet

Célébrer un mariage en plein air

1. Peut-on célébrer un mariage en plein air ?

Certains souhaiteraient un mariage en plein air, une bénédiction nuptiale en plein air dans un parc ou un beau cadre naturel, dans un jardin. Mais la cérémonie religieuse n’est pas un acte privé, c’est un sacrement, un acte ecclésial public. Il doit donc être célébré dans une église.

Même si c’était possible, le mariage en plein air entraînerait bien des difficultés pratiques concernant les prêtres et les registres paroissiaux. Le samedi les prêtres sont en général très occupés et ne peuvent pas quitter leur paroisse. Pour célébrer un mariage en plein air, il faudrait que la bénédiction nuptiale soit célébrée par un prêtre ou un diacre ami, avec l’accord du curé de la paroisse. Le prince Albert de Monaco s’est marié en plein air.

2. Le mariage en plein air chez les non catholiques

Le mariage en plein air est actuellement très demandé. Les protestants font le mariage en plein air, mais les orthodoxes ne font pas le mariage en plein air. Avec une dérogation, les juifs peuvent faire le mariage en plein air. Les musulmans peuvent faire le mariage en plein air. Les mairies ne font pas le mariage en plein air.

  • Les mariés sortent de l’église

  • Messe de mariage

  • Sortie de messe des mariés

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici