Le péché de masturbation

La masturbation est-elle un péché ?

La masturbation, se masturber est-il un péché ? Le Cybercuré traite ici de ce sujet souvent "tabou" dont on a de la peine à parler et pour lequel il a reçu beaucoup de questions au sujet de cet acte.

1. Pourquoi la masturbation est-elle un péché ?

La masturbation est l’excitation volontaire des organes génitaux afin d’en retirer un plaisir vénérien. C’est un acte gravement désordonné. L’usage délibéré de la faculté sexuelle en dehors des rapports conjugaux normaux en contredit la finalité. La jouissance sexuelle y est recherchée en dehors de la relation sexuelle requise par l’ordre moral, celle qui réalise, dans le contexte d’un amour vrai, le sens intégral de la donation mutuelle et de la procréation humaine (Catéchisme de l’Église Catholique).

C’est, parce que l’Église a une très haute conception du corps et, en particulier, de la sexualité humaine, qu’elle réprouve les pratiques qui contredisent le magnifique projet divin sur l’homme et la femme. Elle demande que dans tout acte sexuel, soient associés le plaisir, le désir et la procréation.

Pour former un jugement équitable sur la responsabilité des sujets, il importe de tenir compte de l’immaturité affective, de la force des habitudes contractées ou des autres facteurs psychiques ou sociaux qui peuvent atténuer, voir même réduire au minimum la culpabilité morale de la masturbation.

2. La masturbation est-elle un péché grave dans la Bible ?

"Est elle un péché grave dans la Bible" ? on ne dit jamais spécifiquement qu’elle est un péché dans la Bible. Il y a dans la Bible des passages qui étiquettent clairement comme péché des actes tels que la fornication, l’adultère, la convoitise, l’inceste, le viol, et la bestialité. La Bible ne la condamne pas explicitement. Puisqu’elle n’est pas un péché dans la Bible, faut-il penser qu’elle est inoffensive et possible ? Absolument pas ! Il n’y a rien dans la Bible qui interdise explicitement la masturbation, car elle n’en parle tout simplement pas.

Il y a certes l’histoire d’Onan (Genèse 38,1-10), d’où dérive onanisme, autre nom de cet acte. Le frère d’Onan est mort et selon la loi du lévirat (Deutéronome 25,5-6), Onan était tenu de donner une descendance à sa belle-sœur restée veuve. Il s’y refuse, et quand il va avec elle, il laisse la semence se perdre en terre. Il s’agit de ce que nous appellerions aujourd’hui un coït interrompu.

3. Le péché de masturbation est-il un péché grave, un péché mortel pour l’Église catholique ?

Du XVIII° au XX° siècle, la masturbation a été particulièrement condamnée par l’Église. Elle était un péché grave, un péché mortel qui risquait une peine éternelle. Actuellement pour l’Église catholique, la masturbation peut être un péché grave, mais non pas dans tous les cas si l’acte n’a pas été commis en pleine conscience et de propos délibéré. L’Église catholique invite à la maîtrise de soi, et à vivre la chasteté dans sa vie, dans sa sexualité.

Comme l’écrit très bien une blogueuse "Pour comprendre la position de l’Église, il faut connaître le regard qu’elle pose sur la sexualité. Le corps humain a été créé par Dieu pour donner de l’amour, que ce soit en lien avec la sexualité ou non. En cherchant à tirer du plaisir de ses organes sexuels d’une façon déconnectée du don de soi auquel Dieu nous appelle, nous nous refermons sur nous-mêmes au lieu de nous donner. C’est un plaisir stérile, qui ne peut pas nous apporter la plénitude de joie pour laquelle la sexualité a été conçue. Et l’habitude de la masturbation rend de plus en plus difficile le don de soi désintéressé dans la sexualité. Nous risquons de devenir peu à peu drogués à ce plaisir, et il est de plus en plus difficile de regarder l’autre sans le considérer, au moins partiellement, comme un instrument qui nous apportera aussi du plaisir.

Une précision : l’Église considère que la masturbation est moins grave que les relations sexuelles hors mariage, car dans celles-ci une autre personne que soi-même est impliquée. Pour vivre pleinement cette alliance d’amour à laquelle Dieu nous appelle, l’union physique de l’homme et de la femme doit se faire dans le cadre d’un engagement indissoluble pris devant Dieu".

4. Pour ne pas faire de péché de masturbation, évitez les tentations de masturbation

Il importe de résister aux tentations de masturbation, à l’envie de se masturber, en trouvant des moyens d’éviter de telles tentations comme par exemple : ne pas regarder des vidéos pornographique ou des images sexuelles, ne pas lire des livres érotiques. Purifier son imagination, ne pas rester dans l’oisiveté, vivre un rythme de vie équilibré (sommeil, loisir, sport, relations amicales, etc...).

5. Prier pour ne pas succomber à la tentation de masturbation

En même temps que de prendre des moyens humains, il importe aussi de prier pour résister à l’envie de se masturber, à l’habitude de se masturber. Prier est nécessaire pour maîtriser la tentation, pour ne pas succomber à la tentation avec la grâce de Dieu.

Se confesser de la masturbation

1.Se confesser de se masturber, le péché de masturbation peut être pardonné dans l’Église.

Quand une personne commet ce péché, elle est invitée à demander le pardon de Dieu. Ce péché est pardonné par Dieu. Il importe dans sa confession de vouloir résister à la tentation de masturbation, (avoir le ferme propos et en prendre les moyens), même si parfois on succombe à la tentation.

2. Se confesser en ligne de se masturber

Beaucoup voudraient s’en confesser en ligne au lieu de s’en confesser à un prêtre, de dire à un prêtre, d’avouer à un prêtre car ils se sentent plus à l’aise dans l’anonymat d’internet. Mais il n’est pas possible de se confesser en ligne sur internet pour être pardonné de ses péchés.

3. Faut-il se confesser du péché de masturbation avant de communier ?

Aux générations précédentes il fallait toujours se confesser des péchés graves avant de communier pour avoir le pardon du péché. Actuellement, Il est toujours bon de se confesser de ce péché de faiblesse avant de communier.

4. Importance de se confesser à un prêtre du péché de masturbation

Une personne qui se masturbe doit demander le pardon de Dieu. Mais quand le péché est grave, il ne suffit pas de se confesser à Dieu, il faut se confesser à un prêtre. Est péché mortel le péché qui est commis en pleine conscience et de propos délibéré, on appellera alors ce péché la luxure qui est recherché en soi où la sexualité est recherchée en soi.

5. Honte de se confesser de se masturber

Beaucoup ont honte d’en parler à un prêtre. Ils ont honte de parler de leur masturbation et c’est pourquoi ils voudraient se confesser en ligne. C’est oublier que dans le sacrement du Pardon, le prêtre ne juge pas celui qui vient se confesser (on dit le pénitent), mais cherche seulement à poser le même regard (sur le pénitent) que celui du Christ qu’il représente alors.

Sites internet sur la porno-dépendance

Site sur la porno-dépendance : pourquoi s’en sortir ?

Dépendance et addiction à la pornographie

Forum d’entraide

Accro à la pornographie ?

Petit film sur la dépendance

La masturbation dans les autres confessions

1. Le péché de masturbation est-il un péché selon les protestants ?

Pour les différentes Églises chrétiennes, la perception peut varier fortement de l’une à l’autre. Se masturber est il un péché ? Les protestants ne considèrent pas que la masturbation soit un péché.
Documents : la masturbation, selon les protestants...

La masturbation est-elle un péché dans la Bible ?

La masturbation est-elle un péché grave (Les protestants oratoire du Louvre) ?

2. La masturbation est-elle un péché grave selon les musulmans ?

Le jugement sur la masturbation selon les religions est sévère, dans la religion musulmane comme dans la religion chrétienne et la religion juive.

a. La masturbation est-elle permise par l’Islam ?

Elle est considérée par la quasi-totalité des savants musulmans comme n’étant pas permise. La masturbation est une faute grave, car il n’est permis d’utiliser le sexe que dans les rapports (intimes) avec l’épouse ou la concubine. L’expression de l’instinct sexuel ne doit ainsi être vécu que dans le cadre du mariage, afin de contribuer à la réalisation d’un objectif très important celui de perpétuer l’espèce humaine. Mais il n’y a aucun texte dans le coran qui interdit ou fait allusion à la masturbation,

b. Selon l’Islam, la masturbation peut elle être tolérée ? Se masturber peut-il être accepté ?

Il n’y a pas d’unanimité à ce sujet en Islam. Pour certains oulémas (l’ouléma est un savant effectuant ses recherches dans le domaine du Coran et de la tradition prophétique), se masturber peut être tolérée en dernier recours, quand il y a un fort risque de tomber dans un péché plus grand, elle est tolérée si elle permet d’éviter l’adultère. Il peut aussi arriver qu’un jeune homme ressente une poussée de l’instinct telle qu’il craigne de tomber dans la fornication. Dans ce cas et en dernier recours, face à deux maux (la fornication et la masturbation), certains oulémas musulmans sont d’avis qu’il peut être amené à avoir recours au moindre mal, et ceci seulement s’il y a risque réel pour lui de tomber dans la fornication.

Pour d’autres oulémas, se masturber ne peut pas être toléré. Ils orientent les personnes incapables de se marier vers la pratique du jeûne et la chasteté ; elles doivent pratiquer le jeûne car il permet une maîtrise de soi (il protège contre l’envie d’avoir des relations sexuelles).

Quelle est la position de l’Islam sur la masturbation ?

Est-elle autorisée en Islam ?

Le statut de la masturbation en Islam

Est-elle interdite par le Coran ?

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici