Première communion, première confession

Histoire de la première communion

Jusqu’au XII° siècle, un enfant communiait dès qu’il était baptisé. C’est encore la pratique des Églises orientales : On humecte de vin consacré les lèvres du nouveau baptisé.

En 1215, le concile de Latran IV décide que la première communion aura lieu entre 12 et 14 ans. Jusqu’à la fin du XVI°, elle n’était marquée par aucune cérémonie particulière. À partir du XVII° siècle, elle prend en France la forme d’une cérémonie solennelle à la fin du catéchisme. Puis, elle devient au XIX° siècle un rite de passage de l’enfance à l’âge adulte.

En 1910 dans le décret "Quam singulari" le pape saint Pie X demanda que l’on admette à l’eucharistie les enfants beaucoup plus jeunes, dès "l’âge de raison" , vers 7 ans. On appela cette cérémonie "communion privée" ou "petite communion" et on continua à célébrer la "communion solennelle" vers 12-13 ans, couronnement de l’enfance et du catéchisme.

Actuellement depuis les années 1970, l’ensemble "communion privée - communion solennelle" a été remplacé par "première communion - profession de foi".

Voir Communion solennelle Profession de foi

Sens, conditions et préparation à la première communion des enfants

1. Qu’apporte aux enfants leur première communion ?

La première communion, c’est recevoir pour la première fois le sacrement de l’eucharistie. Elle met en contact personnel avec le Christ en créant une relation intime. Elle touche leur cœur et leur fait prendre conscience que Jésus est tout proche d’eux. Elle les invite au recueillement pour rencontrer le Christ et leur apprend à demander à Jésus de les aider à être meilleur.

2. Âge de la première communion ?

Certains parents souhaitent que leur enfant fasse leur première communion assez jeune et ne soit pas obligé d’attendre la célébration organisée par le catéchisme, parce qu’ils pensent que leur enfant est prêt et que c’est d’abord une affaire personnelle. Cependant la première communion exige une préparation sérieuse et suppose que les enfants comprennent bien ce qu’est l’eucharistie. Le plus souvent elle a lieu à la fin de leur année de CM1. Il faut que les enfants participent régulièrement à la catéchèse pendant deux ans. Cela dépend aussi de la vie chrétienne de la famille.

3. Conditions de la première communion

La participation régulière à la messe dominicale constitue une expérience spirituelle exigée par l’Église pour accéder à ce Sacrement. Les paroisses proposent des célébrations dominicales où les enfants sont plus étroitement associés. Ces célébrations font partie de la préparation indispensable.

Il y a des conditions légales pour qu’un enfant fasse sa première communion. Un enfant ne peut la faire sans le consentement de ses parents, ou au moins de l’un d’eux, et, selon le droit civil français, la non-opposition de l’autre parent. Les parents ont en effet conjointement et en commun la responsabilité de l’éducation de leurs enfants et cela vaut pour l’éducation religieuse.

4. Préparation de la première communion

La préparation de la première communion se fait dans le cadre d’une petite retraite qui a souvent lieu en dehors du cadre paroissial. Certaines paroisses demandent aux enfants de choisir un texte de communion, par exemple un texte de l’Évangile, qui en exprime le sens. D’autres demandent qu’ils rédigent une lettre en formulant les motifs pour lesquels ils désirent communier.

La préparation comporte aussi l’expérience du Sacrement de Réconciliation, ou première confession.

L’Église demande que ce Sacrement précède la première Communion. Ce Sacrement a, en effet, un caractère éminemment pédagogique et évangélique. La confession avant la première communion n’est pas obligatoire, mais très souhaitable.

5. Première confession des enfants

La première confession des enfants a lieu habituellement en CE2. C’est une démarche personnelle de l’enfant qui est un peu inquiet avant et heureux après. La confession des enfants a lieu au cours d’une célébration que l’on appelle souvent Fête du Pardon.

Voici un exemple de célébration

Après un chant d’entrée, le prêtre lit et commente un texte de l’Évangile : La brebis perdue et retrouvée (Luc 15/4-7) ou la guérison du paralytique (Marc 2/1-12). Après un examen de conscience suggéré par une catéchiste et le "Je confesse à Dieu", l’enfant va trouver un prêtre qui lui donne le pardon de Dieu et lui remet un petit lumignon. L’enfant va alors embrasser ses parents, ou quelqu’un qui les représente, en signe de paix. Puis les enfants et leurs parents vont en procession vers l’autel, chaque parent mettant la main sur l’épaule de son enfant. Chaque enfant dépose son lumignon sur l’autel où il est allumé. On termine par un chant "Ne rentrons pas chez nous comme avant".

Documents sur la confession des enfants

6. Carte d’invitation à sa communion, à la messe de communion

Les parents envoient un faire part, une carte d’invitation à sa communion pour la messe de communion et la réception après la messe. On indique le nom et l’adresse de l’église, l’heure de la cérémonie, le lieu de la réception. On demande aussi de confirmer sa présence. Si possible, l’enfant écrit un mot affectueux, plus personnel.

La cérémonie de la première communion des enfants

1. Date de la première communion

La date de la première communion est fixée par la paroisse. La célébration de la première Communion a lieu habituellement au mois d’avril ou surtout au mois de mai. L’Ascension ou le dimanche de la fête du Corps et du Sang du Christ sont parfois choisis.

2. Comment la cérémonie se déroule-t-elle ?

Les enfants rentrent en procession en portant un petit luminaire ou une fleur et le livre de la Parole (dans certaines paroisses). Ils sont placés au premier rang devant l’autel. Leur famille est derrière. Au signe de paix, les enfants vont embrasser leurs parents. Au moment de la communion, on la donne d’abord aux enfants. Parfois, on les fait monter autour de l’autel. On fait tout pour que les enfants ne soient pas distraits et restent recueillis. On les invite à un moment de recueillement plus intense.

3. Chants pour la première communion

4. Prière universelle pour la première communion

Souvent on demande aux parents de rédiger la prière universelle pour la première communion.

Exemple d’intentions de prière universelle pour la première communion :

  • 1.Merci, Seigneur, pour la chance que tu nous as donnée de pouvoir devenir enfant de Dieu, de pouvoir communier, de te connaître et de t’aimer. Seigneur, nous te prions.
  • 2.Merci, Seigneur, pour ton amour, pour nos parents et ce qu’ils font pour nous, pour nos camarades, nos maîtres et nos maîtresses. Seigneur, nous te prions.
  • 3.Merci, Seigneur, pour tout ce que tu fais pour nous, pour tout ce que tu nous donnes, pour le Pain de vie, pour ta Parole. Seigneur, nous te prions.
  • 4.Seigneur, aide-nous à faire la paix partout et toujours. Seigneur, nous te prions.
  • 5.Seigneur, aide-nous à faire plaisir aux autres même quand cela est difficile. Seigneur, nous te prions.

Autre exemple d’intentions de prière universelle pour la première communion :

Seigneur en ce jour où ces jeunes vont communier à ton corps et à ton sang pour la première fois, fait que cette célébration touche leur cœur
Seigneur, aide les à être fidèles au don que tu leur fait
Seigneur, aide nous à ne jamais oublier la grandeur de ton sacrifice pour nous

Prière universelle pour la première communion :

Plutôt que de copier un texte pris sur internet sur la prière universelle pour la première communion, il est mieux de réfléchir et de rédiger un texte plus adapté à la prière universelle pour la première communion de ses enfants. Vous pouvez trouver quelques idées en cliquant ici.

5. Tenue vestimentaire pour la première communion ? Robe de communion ?

Quel vêtement pour la communion ? Costume blanc ou sombre ? Robe de communion blanche ?

Jadis, les enfants portaient un costume et une robe de communion spéciale pour la première communion.

Actuellement, il n’y a pas de tenue vestimentaire de première communion particulière, la robe de communion n’est plus obligatoire. Cependant beaucoup de petites filles portent une robe de communion, une robe blanche ou un petit vêtement blanc. La couleur blanche est un symbole de pureté. C’est depuis la fin du XIX° siècle, avec le culte de l’Immaculée-Conception, que les communiantes sont habillées de blanc et qu’elles portent une robe de communion blanche. C’est pour la communion solennelle ou Profession de Foi, que les jeunes portent non une robe de communion, mais une aube blanche.

6. Peut on faire des photos pendant la cérémonie de communion ?

Beaucoup de familles font des photos pour garder un souvenir. On peut faire des photos de la communion à la fin de la cérémonie. Mais il ne faut pas en faire pendant la cérémonie, car cela trouble le recueillement et empêche les enfants de prier.

7. Donner des images de Première communion

C’est la coutume à la fin de la cérémonie, de donner une image de la communion aux personnes de sa famille et à ses amis avec la formule "Souvenir de ma Première Communion", son prénom et la date de la cérémonie. On présente souvent plusieurs images différentes pour laisser choisir. Le style des images de communion a beaucoup changé. Jadis, on aimait les images pieuses édifiantes. Il vaut mieux choisir des scènes évangéliques.

Documentation sur les cartons d’invitation à la communion et les images de communion

Rôle des parents, parrains et marraines

1. Rôle des parents pour la première communion, mot d’accueil

Les parents doivent participer à la réunion d’information préparatoire. Le rôle des parents est plutôt privé au cours de la préparation : vous pouvez aider votre enfant à se préparer, l’encourager, répondre à ses questions, lui montrer l’importance de sa démarche, vous intéresser à ce qu’il fait pour se préparer.

Les parents n’ont officiellement pas de rôle dans la célébration. Cependant certaines paroisses demandent aux parents de dire un mot d’accueil ou une prière, comme on le fait au baptême. Les parents peuvent exprimer leur joie, rendre grâce à Dieu et souhaiter que cette première communion touche le cœur de leur enfant, que ce soit pour lui un jour de joie et de paix. Ils peuvent aussi s’engager à aider leur enfant à vivre dans la foi et dans l’amour de Dieu et demander au Seigneur de faire progresser leur enfant dans la vie chrétienne. Il est bien qu’ils remercient les catéchistes de tout ce qu’ils ont fait pour leur enfant ainsi que les personnes qui l’ont aidées à se préparer.

2. Rôle des parrains et marraines pour la première communion de leur filleul, cadeau ?

Ils doivent bien sûr participer à la célébration, mais ce n’est pas indispensable. Il est souhaitable qu’ils fassent un cadeau religieux à leur filleul. Le mieux, c’est de demander à celui auquel on veut faire un cadeau ce qu’il souhaite et même, si c’est possible, aller le choisir avec lui. On peut offrir un crucifix, une icône, une petite statue de la Sainte Vierge, un livre religieux... pour une fille, une médaille ou une petite croix en pendentif. En donnant le cadeau, on peut exprimer sa joie pour la communion et ses souhaits.

  • Première communion en aube d’enfants

  • Première communion d’une enfant

  • Confession Père Daucourt

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici