Participer à la messe/ offrande pour la messe/ prix d’une messe

POURQUOI ALLER A LA MESSE ?

La messe est diffusée tous les dimanches sur France 2, dans le Jour du Seigneur à 11 heures. Vous pouvez chaque semaine la voir en direct, ou regarder le replay sur le site.

Les horaires des cérémonies de toutes les paroisses en France en cliquant ici

1. Que nous apporte la participation à la messe du dimanche ?

Pour certains chrétiens, le dimanche est un jour particulier pour prier Dieu. Ils ne veulent pas rater ce rendez-vous avec Dieu qu’est la célébration du dimanche. Cependant la majorité des chrétiens sont des croyants non pratiquants qui viennent très rarement à l’église. Ils disent :"Nous n’avons pas besoin de cette cérémonie pour être chrétiens". Ils n’ont pas conscience de tout ce qu’elle apporte à ceux qui y participent.

La liturgie nous fait vivre un rassemblement de croyants, tandis que dans notre vie quotidienne, nous sommes souvent plongés dans un monde indifférent à la foi. Pendant la célébration, notre prière est soutenue par la prière de nos frères, par leur chant, leur recueillement, leur témoignage...La liturgie nous propose des textes de la parole de Dieu qui éclairent notre vie et nourrissent notre foi, textes que nous avons généralement peu d’occasions de lire et de méditer.

2. La participation à la messe change-t-elle quelque chose dans notre vie ?

On dit souvent que les pratiquants ne sont pas meilleurs que les autres et qu’ils feraient mieux de s’occuper de leur prochain plutôt que d’assister à la messe. - En fait par la prière, par les textes de la Bible et par la communion au Christ, nous recevons tout ce qu’il faut pour changer notre vie. L’eucharistie nous donne une force qui nous permet d’aller plus loin, d’être plus ouverts à tous, plus accueillants. D’ailleurs, on ne va pas à l’église d’abord pour être meilleur que les autres, mais pour répondre à l’invitation de Dieu et vivre avec le Christ.

L’OBLIGATION DE L’ASSISTANCE A LA MESSE ?

1. L’assistance à la messe est elle obligatoire ?

L’assistance à la messe le dimanche et à certaines fêtes qu’on appelle Fêtes d’obligation est un commandement de l’Eglise.

En France, depuis le Concordat de 1801, les fêtes d’obligation sont au nombre de quatre :

  • Noël (25 décembre),
  • L’Ascension de Jésus, dans le Ciel,
  • L’Assomption de la Ste. Vierge dans le Ciel (15 août),
  • La Toussaint (1er novembre).

2. L’assistance à la messe obligation ou besoin ?

Devons nous considérer l’assistance à la messe comme une obligation ou bien devons nous y assister quand nous en ressentons le besoin ? Cette manière d’envisager l’assistance à la messe en terme d’obligation ou de besoin est assez superficielle. L’obligation peut rester très extérieure et faire perdre de vue l’essentiel ; le besoin est très subjectif, centré sur notre affectivité plus que sur la réalité même de l’eucharistie.

Si on comprend ce qu’est l’eucharistie, notre assistance à la messe repose sur la conscience d’une nécessité, sur la conviction qu’elle est indispensable à la vie chrétienne. On ne peut vivre pleinement sa foi sans prendre part régulièrement à l’assemblée eucharistique dominicale. En effet si on ne participe pas à l’eucharistie, notre foi risque de devenir théorique, de ne plus éclairer l’ensemble de notre vie et de ne plus lui apporter un dynamisme spirituel. C’est la nécessité de l’eucharistie.

Catéchisme de l’Eglise Catholique, article 2181

3. Les parents doivent ils obliger leurs enfants à aller à la cérémonie du dimanche ?

Obliger les enfants à aller à l’église ? Cela dépend d’abord de l’âge des enfants. Pour les enfants qui sont à l’école primaire et qui vont au catéchisme, il faut être ferme. Pour les adolescents, les parents doivent exprimer leur conviction qui est un point de repère, mais les laisser libres. Cela dépend aussi de la pratique religieuse des parents. L’idéal est que l’on assiste à la messe en famille et que le dimanche soit un peu festif.

4. Que penser de cette attitude "Je ne vais pas à l’église parce que je n’ai pas le temps" ?

Beaucoup de personnes, même pratiquantes en principe, multiplient les activités de fin de semaine et disent qu’elles n’ont pas le temps de venir à l’église le dimanche. Cela mérite réflexion, car dire que l’on n’a pas le temps de faire quelque chose, c’est inconsciemment juger que cette chose est moins importante que toutes les autres activités que l’on considère comme prioritaires. C’est un jugement de valeur.

Les images du site viennent en majorité du CD ClickArt. Si une image a un copyright que j’ignore, veuillez me prévenir

PARTICIPER A LA MESSE

Les horaires des cérémonies de toutes les paroisses en France en cliquant ici :

1. Parfois on s’ennuie à la célébration du dimanche, que faire pour y participer pleinement ?

Il arrive que l’on ait l’impression que la célébration du dimanche ne nous apporte rien ; cela vient de ce qu’on y assiste sans y participer vraiment. Il y a pourtant bien des manières d’y participer. Puisque la liturgie nous propose des textes bibliques, nous pouvons nous disposer à accueillir vraiment la Parole de Dieu et chercher comment elle éclaire notre vie et peut nous mettre en marche. Puisque l’eucharistie est une rencontre avec le Christ, nous pouvons lui parler de notre vie et de nos problèmes ; nous pouvons aussi nous recueillir pour lui exprimer notre amour.

2. Moyens pratiques pour bien participer à la messe

D’abord, il est important d’arriver à l’heure, car la lecture des textes bibliques est au début de la cérémonie. Nous pouvons préparer la cérémonie en ayant un missel et en lisant les textes à l’avance, par exemple comme prière la veille au soir. Nous pouvons d’ailleurs trouver les lectures sur internet, ainsi que des homélies si nous trouvons que celles de la paroisse ne nous apportent rien.

On peut mettre les petits enfants à la garderie paroissiale afin de ne pas être distrait et mieux suivre la liturgie. C’est utile aussi pour que la cérémonie soit plus recueillie et que le bruit des enfants ne perturbe pas l’assistance. La cérémonie est d’ailleurs trop longue pour les petits enfants. Puisque la cérémonie à l’église est un rassemblement de frères, nous pouvons faire leur connaissance à la sortie ; cela rend la cérémonie plus conviviale et on est heureux de s’y retrouver.

3. Moyen spirituel pour participer à la messe

Un moyen pour participer à la messe, c’est de faire dire une messe pour une intention particulière et de donner l’offrande pour la messe. On peut participer à la messe par l’offrande en payant le prix d’une messe qu’on a demandée.

4. Que nous apportent la musique et les chants de la célébration ?

On ne vient pas à l’église pour écouter un organiste ou une chorale. Mais la musique et les chants de la célébration peuvent nous aider à nous recueillir et à élever notre cœur vers Dieu. En chantant, on ressent parfois une réelle émotion spirituelle. On prie souvent plus en chantant qu’en récitant une prière. De plus, participer au chant nous fait communier à toute l’assemblé. Au cours de certains chants, "on sent quelque chose qui passe".

FAIRE DIRE UNE MESSE, L’OFFRANDE POUR LA MESSE, LE PRIX D’UNE MESSE, FAIRE DIRE UNE MESSE POUR UNE INTENTION PARTICULIERE

1. Possibilité de faire dire une messe pour une intention particulière

Quoique l’eucharistie est célébrée pour tous il y a cependant la possibilité de faire dire une messe pour une intention particulière. L’Eglise a toujours reconnu la possibilité de joindre cette intention particulière à l’intention générale.

2. Pour quelles intentions faire dire une messe pour une intention particulière ?

L’intention de messe qui est la plus courante est de prier pour les défunts. Mais on prie aussi pour d’autres intentions, les malades, un anniversaire, une demande, en action de grâce

3. Pourquoi faire dire une messe pour une intention particulière ?

Pourquoi faire dire une messe pour une intention particulière, messe pour les défunts ? C’est pour qu’ils accèdent à la plénitude de la lumière de Dieu par l’action salvatrice du Christ actualisée dans l’Eucharistie célébrée.

4. Comment faire dire une messe pour une intention particulière ?

Voici comment faire dire une messe. Il faut s’adresser au secrétariat paroissial ou au prêtre pour faire dire une messe pour une intention particulière afin de trouver une date disponible et fixer une date. Souvent les fidèles demandent de célébrer à leur intention le dimanche parce qu’ils sont à la cérémonie ce jour-là. Mais habituellement ce n’est pas possible le dimanche et les jours de fête de faire dire une messe pour une intention particulière, car la célébration du curé doit être faite aux intentions des paroissiens, pour l’assemblée paroissiale, "pro populo"

5. Utilité et fruit de faire dire une messe pour une intention particulière

Faire dire une messe pour une intention particulière est une manière de participer plus intensément à la cérémonie. L’Église permet aux fidèles de s’associer plus étroitement au sacrifice par une intention particulière confiée au célébrant. On peut faire dire une messe pour une intention particulière et on fait l’offrande pour la messe.

L’OFFRANDE POUR LA MESSE

1. L’offrande pour la messe est traditionnelle

L’offrande pour la messe est traditionnelle. Dès les origines, les fidèles ont voulu participer à l’Eucharistie par des offrandes en nature ou en espèces. C’est l’origine de la pratique des "honoraires de messe", qui date du VIIIe siècle et qui s’enracine dans l’Ancien Testament où le prêtre recevait une part des sacrifices faits à Dieu.

2. L’offrande pour la messe est nécessaire pour la vie des prêtres

il ne s’agit pas du prix d’une messe, qui par définition n’a pas de prix mais il faut bien que le prêtre vive et l’offrande pour la messe, l’honoraire est une ressource importante nécessaire pour la vie des prêtres. La vie matérielle de l’Église et de son clergé repose sur cette contribution volontaire des fidèles.

3. Montant de l’offrande pour la messe, de l’honoraire

Le montant de l’offrande pour la messe est fixé à titre indicatif et elle n’est pas obligatoire. Le montant de l’offrande pour la messe, de l’honoraire des célébrations est fixé par la Conférence des Evêques de France. L’offrande pour la messe est identique dans toutes les paroisses et tous les diocèses. Elle s’élève, depuis le 1er janvier 2014 là 17 euros. "L’offrande pour la messe" est de 170 euros pour une neuvaine.

LE PRIX D’UNE MESSE

1. L’honoraire n’est pas le prix d’une messe

Certains demandent quel est le prix d’une messe, le tarif d’une messe, le coût d’une messe. La messe n’a pas de prix. L’offrande pour la messe n’est pas le paiement d’une célébration. Offrir de l’argent pour faire célébrer une messe, n’est pas acheter une messe. On appelle l’offrande pour la messe ou honoraire de messe.

Faire dire une messe, c’est un acte de foi en la puissance du sacrifice du Christ sur la Croix et en la prière de l’Église. En même temps que d’un beau geste de partage de la part des fidèles pour assurer la vie de leur Église. Car l’Église ne vit que de dons, et l’État ne prend aucune part au financement des communautés chrétiennes.

Ces offrandes sont destinées à assurer la vie de l’Église, et notamment la subsistance quotidienne du prêtre qui célèbre la messe à votre intention,

Il va enfin de soi que cette offrande n’est nullement obligatoire. Vous pouvez donc demander au prêtre de prier à une intention particulière sans faire d’offrande, et il répondra à votre demande.

2. Question de vocabulaire sur Le prix d’une messe

Il ne faut pas dire, comme certains le font, que c’est le prix d’une messe. Cependant étant donné les frais d’un mariage ou d’un enterrement à l’église, on peut dire : le prix d’une messe de mariage, le prix d’une messe d’enterrement - Certains pensent actuellement qu’il faudrait supprimer les honoraires qui évoquent plus le prix d’une messe que l’offrande pour la messe.

Pratiquement, pour demander une intention de messe, il suffit :de prendre contact avec la Paroisse en donnant le prénom et le nom de la personne pour qui vous désirez qu’une messe soit célébrée, ainsi que la date et le lieu de la messe.

PARTICIPATION DES ENFANTS ET DES MALENTENDANTS

1. Comment faire participer les enfants à la messe ? Liturgie de la Parole

Pour les enfants de l’âge du catéchisme, la cérémonie parait longue et la prédication mal adaptée à leur âge. Dans beaucoup de paroisses, les enfants sortent de l’église pendant la liturgie de la parole et reviennent au moment de l’offertoire. Ils se réunissent dans une salle et des animateurs dialoguent avec eux à partir de l’évangile ou bien leur font mimer la scène d’évangile, et exprimer des intentions de prière... etc. Ce sont habituellement les parents de ces enfants qui se relaient pour animer cette liturgie de la parole.

Voir Cérémonie pour les enfants

Propose chaque dimanche de saisir un aspect différent de la liturgie en mettant en lumière un mot, une expression ou une image.

Célébrer avec les enfants (Chalet-Tardy 1998, 192 p.)
Rédigé en collaboration par le CNER et le CNPL, c’est le livre de référence sur la participation des enfants

Il existe de nombreux outils pour les enfants, selon leur âge, pour qu’ils puissent suivre la messe avec des textes adaptés, en voici quelques exemples :

2. Qu’y a-t-il pour la participation des sourds et des malentendants ?

Il existe des églises qui sont équipées d’une boucle magnétique. C’est un système qui permet aux personnes portant une prothèse auditive d’entendre parfaitement la liturgie. On peut suggérer au curé de sa paroisse d’installer une boucle magnétique. (Eurodrop, 123 av. Anatole France, 94600 Choisy le Roy). Il existe aussi des églises ou l’on peut trouver une cérémonie gestuée, par exemple dans la région parisienne l’église Ste Geneviève d’Asnières (Haut de Seine)

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici