Prier avec la Sainte Vierge

La prière à Marie

1. Peut-on prier la Sainte Vierge ? Pourquoi prier Marie ?

Certains, en particulier les protestants, pensent que la prière doit s’adresser seulement à Dieu et au Christ car la prière à Marie ne se trouve pas dans l’Écriture. Par conséquent ils affirment qu’il ne faut pas prier Marie, pas faire de prière à Marie, ne pas dire le Je vous salue Marie.

Cependant l’Évangile nous montre que l’on peut prier Marie. En effet l’Évangile de saint Jean, avec l’ épisode des noces de Cana (Jn 2/1-12) nous révèle qu’elle intercède auprès de Jésus pour les besoins des hommes et que Jésus écoute sa demande. De plus, la parole de Jésus à sa mère au pied de la croix "Voici ton fils" (Jn 19/25-27), manifeste le rôle de la mère de Dieu. En confiant Jean à sa mère, Jésus à confié symboliquement ses disciples à sa mère. Saint Jean a voulu donner un enseignement sur la mission de la mère de Jésus, car à l’occasion d’un événement qu’il rapporte, c’est toujours un message qu’il veut donner.

Ces deux textes de saint Jean, sans dire explicitement qu’on peut prier Marie, donnent un fondement évangélique à la prière à Marie. Pour les catholiques et les orthodoxes, il y a d’autres raisons pour lesquelles on peut prier Marie : elle a un rôle unique dans l’histoire du salut parce que, selon le concile d’Éphèse, elle est la "Mère de Dieu". On peut donc et on doit prier la Sainte Vierge.

2. Signification de la prière à Marie ?

La signification de la prière à Marie n’est pas la même que prier le Christ, car il y a un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ qui a les pouvoir divins. Elle n’a aucun pouvoir qui lui sont propre, elle peut seulement intercéder auprès de son fils comme elle a fait aux noces de Cana. Elle peut prier pour nous comme on lui demande dans le "Je vous salue", mais elle ne peut pas répondre elle même à notre prière.

3. Origine du culte à Marie, à la Vierge Marie

L’origine du culte à Marie, à la vierge Marie ne remonte pas à l’époque apostolique. L’origine du culte à Marie est assez tardive . Le culte à Marie est apparu au IV° siècle. La louange à Marie était exprimée dans la Liturgie de saint Jacques qui des IV° et V° siècles chante « Salut, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi, tu es bénie parmi les femmes et béni le fruit de ton sein, car tu as engendré le sauveur de nos âmes ». Cependant l’origine du culte à Marie est peut être plus ancienne, car on trouve une supplication à Marie dans la liturgie copte à la fin du III° siècle.

4. Vidéos

Le "Je vous salue Marie"

1. Le texte

Texte traditionnel

          • Je vous salue Marie, Pleine de Grâce
          • Le Seigneur est avec vous
          • Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
          • et Jésus, le fruit de tes entrailles, est béni.
          • Sainte Marie, mère de Dieu
          • Priez pour nous, pauvres pêcheurs.
          • Maintenant, et à l’heure de notre mort.

Autre version

          • Réjouis-toi, Marie, comblée de grâce,
          • Le Seigneur est avec toi,
          • tu es bénie entre toutes les femmes,
          • et Jésus le fruit de ton sein est béni. (et Jésus ton enfant est béni)
          • Sainte Marie, Mère de Dieu,
          • prie pour nous, pauvres pécheurs,
          • maintenant et à l’heure de notre mort.

2. Signification et composition du "Je vous salue Marie "

Le Je vous salue Marie comporte une louange et une supplication. Ce sont deux parties bien distinctes et d’origine très différente. La première partie est une louange. Elle est inspirée de l’Évangile de saint Luc. D’abord la salutation de l’ange à l’Annonciation : "Salue comblée de grâce, le Seigneur est avec toi" (Luc 1/28), puis les paroles d’Élisabeth à la Visitation "Tu es bénie entre les femmes et béni le fruit de ton sein" (Luc 1/42). Mais dans le salut de l’ange, le nom n’est pas mentionné. - La deuxième partie est une supplication. On demande à la mère de Dieu d’intercéder pour nous auprès de Dieu pour notre salut. C’est l’appel des pêcheurs : ’Priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort."

3. Origine et Histoire du Je vous salue en Orient

La première partie la louange

La louange était déjà exprimée en Orient dans la Liturgie de saint Jacques qui des les IVe/Ve siècles chante « Salut, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi, tu es bénie parmi les femmes et béni le fruit de ton sein, car tu as engendré le sauveur de nos âmes ». Au VIII° siècle, Jean Damascène a la formule liturgique : "Salut, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi. Tu es béni entre les femmes et le fruit de tes entrailles est béni."

La deuxième partie la Supplication

A la fin du III° siècle apparaît en Orient, dans la liturgie copte, la première prière de supplication adressée à la mère de Dieu "Nous nous réfugions sous ta protection Sainte Mère de Dieu, ne rejette pas nos prières dans la nécessité mais libère-nous de tous les périls Vierge Glorieuse et bénie ". Le texte a été découvert en grec sur un papyrus.

Cependant en Orient on ne dit pas le "Je vous salue" occidental.

4. Origine et Histoire du "Je vous salue Marie" en Occident

Première partie du "Je vous salue Marie"

En Occident, la première partie du Je vous salue Marie est introduite dans la liturgie latine aux VI° et VII° siècles, par le pape saint Grégoire le Grand. Malgré son introduction précoce dans la liturgie, l’Ave Maria met du temps à se populariser. Il faut attendre le XI° siècle pour que la première partie de l’Ave Maria devienne une prière populaire. La récitation de la première partie de l’Ave Maria, qui ne se trouve pas dans la prière orientale, s’est donc généralisée en Occident à partir du XI° siècle.

Deuxième partie du "Je vous salue Marie"

La Supplication a commencée a être rajoutée en occident entre le XII° et XIV° siècle. Vers la fin du XIV° siècle on récite donc cette prière dans sa version longue. Les protestants ont rejeté l’invocation à la mère de Dieu parce qu’elle n’est pas dans l’Écriture. C’est au XVI° et XVII° siècles au moment de la Contre réforme, que le Je vous salue Marie tout entier est devenu très populaire.

5. Documents

Autres prières à la Saint Vierge Marie.

1. Souvenez vous

Le "Souvenez vous" est une prière à Marie qui a été composé ou inspiré par saint Bernard au XII° siècle. Il est plus ancien que le "Je vous salue Marie".

Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection imploré votre assistance ou réclamé votre secours, ait été abandonné. Animé d’une pareille confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère je cours à vous et, gémissant sous le poids de mes péchés je me prosterne à vos pieds. Ô Mère du Verbe incarné, ne rejetez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer.

2. Litanie de la Sainte Vierge

La litanie de la Sainte Vierge est une longue série d’invocations qui évoquent toutes les qualités de la Sainte vierge et tous les titres d’honneur que l’on a donnés à la Mère de Dieu. Son origine est inconnue, mais elle est en liaison avec la légende (fin du XIII°) de la maison de Lorette, maison de la Sainte Vierge transportée par les anges en Italie. Cette litanie a été approuvée par un décret pontifical en 1587. Elle est une des cinq litanies autorisées dans la liturgie avec la litanie des saints, la litanie du Saint Nom de Jésus, la litanie à saint Joseph, la litanie du Sacré Cœur.

3. Le mois de Marie

Origine du mois de Marie

Déjà au XIII° siècle, le roi de Castille, Alphonse X le Sage, avait déjà associé dans un de ses chants la beauté de Marie et le mois de mai ; au siècle suivant, le bienheureux dominicain Henri Suso avait, durant l’époque des fleurs, l’habitude de tresser des couronnes pour les offrir, au premier jour de mai, à Notre-Dame.

Cependant, c’est au début du XVIII° siècle que la dévotion du mois de Marie (mois de mai) est apparue à Rome . Elle s’est répandue d’abord en Italie sous l’influence des jésuites et est arrivée en France à la fin du XVIII° siècle. Elle a été approuvée par le pape Pie VII au début du XIX° siècle (21 novembre 1815) après avoir subi l’opposition des jansénistes.

Pourquoi c’est le mois de mai qui est devenu le mois de Marie ? Je n’ai pas trouvé la raison. C’est peut être parce que le mois de mai était considéré depuis l’antiquité comme défavorable au mariage. On aurait choisi ce mois pour fêter la vierge.

Célébration du mois de Marie

Le mois de Marie était très suivi autrefois. On disait " Faire le mois de Marie ". Actuellement encore dans beaucoup de paroisses durant le mois de mai, on récite le chapelet et on médite le rosaire ; on adresse aussi personnellement beaucoup de prières à Marie. Pendant le mois de Marie on chante chaque jour un chant à la Sainte Vierge. Un chant a eu un grand succès : "C’est le mois de Marie, c’est le mois le plus beau...". Le mois de Marie en mai et le mois du Rosaire en octobre sont les temps forts de la piété mariale.

4. Belles prières à la Sainte Vierge

  • Un homme prie devant une statue dans une église

  • Le pape prie devant une statue de la Vierge Marie

  • Les enfants prient Notre Dame de Fatima

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici