La vocation sacerdotale et diaconale

1. En quoi consiste la vocation ?

Au point de vue religieux, la vocation est un appel par Dieu. Le mot "vocation" vient du latin "vocare" qui signifie : appeler. L’appel de Dieu se manifeste de deux manières : d’une part par une aspiration personnelle intérieure et d’autre part par un appel extérieur de l’Église. L’appel de l’Église s’exprime par le besoin d’une communauté, l’interpellation d’un prêtre, et finalement par l’appel officiel de l’évêque. L’appel de Dieu suppose des aptitudes suffisantes (morale, affective, intellectuelles... ) pour répondre à son appel. Dieu ne demande pas l’impossible.

2. Comment connaître sa vocation ? Comment savoir si Dieu appelle ?

"Seigneur, que veux-tu que je fasse ?" Pour connaître sa vocation, il faut découvrir si l’aspiration intérieure peut être reconnue comme venant de Dieu. L’appel de Dieu se reconnaît dans la prière et la méditation de la Parole de Dieu. Discerner une vocation religieuse n’est pas une chose facile. On a besoin d’une aide et d’un accompagnement spirituel.

3. Peut-on intervenir pour éveiller une vocation religieuse ou sacerdotale ?

Parfois c’est une parole qui éveille la pensée de la vocation. "T’es-tu posé la question de devenir prêtre ?" C’est souvent la parole d’un autre qui nous révèle nos désirs cachés, quand elle est respectueuse de la liberté. Un homme marié a dit :"Quand j’étais jeune, j’ai pensé à être prêtre, mais personne ne me l’a demandé". Poser à un jeune la question de la vocation, c’est lui donner la possibilité de réfléchir sur ce qu’il veut faire de sa vie.

4. Documents sur la vocation religieuse et sacerdotale

5.La vocation diaconale, vocation au diaconat

La vocation au diaconat permanent se développe actuellement. Pour un homme marié, elle exige le consentement de l’épouse. L’interpellation d’un homme en vue du diaconat permanent est de l’ordre de la "vocation" dans l’Église. Elle peut venir par un responsable d’Église ou une communauté chrétienne ; la vocation au diaconat peut aussi naître à l’intérieur de soi. Elle peut se présenter comme une conviction intime persistante.

Service des vocations

1. Service diocésain des vocations

Il existe dans chaque diocèse un Service diocésain des vocations qui organise des rencontres régulières et des retraites pour les jeunes qui veulent réfléchir à l’orientation de leur vie. Il les aide à approfondir leur vie spirituelle, à trouver un accompagnateur, à partager avec d’autres qui font une recherche analogue. Les jeunes de plus de 18 ans sont invités à participer à un "groupe de recherche".

Si un jeune se pose la question d’une vocation religieuse ou sacerdotale, il doit s’adresser au service diocésain des vocations. S’il pense à une vocation sacerdotale, il ne peut pas entrer en contact directement avec un séminaire.

2. Service national des vocations

C’est un service de la Conférence des évêques de France. Il publie une revue : "Église et vocation". Elle s’adresse à tous les services de l’Église, aux personnes en charge de façon directe ou indirecte des vocations, comme à tous les baptisés soucieux de la croissance de l’Église. Le service des vocations publie aussi des séries de fiches sur les vocations et propose des prières pour les vocations. Il gère le pavillon des vocations à Lourdes et fait chaque année des statistiques sur les vocations en France.

Documents sur le Service des vocations

La crise des vocations

1. La crise des vocations religieuses et sacerdotales en France

On parle beaucoup actuellement de la crise des vocations sacerdotales et religieuses et de fait depuis 50 ans il y a une diminution notable des entrées dans les séminaires. Concernant les vocations en France, on peut distinguer trois périodes : de 1950 à 1974 un effondrement lié à l’évolution de la société française, de 1975 à 1995 une relative stabilité, depuis 1996 une baisse sensible résultant de l’évolution des mentalités.

2. Pourquoi y a-t-il actuellement une diminution du nombre des vocations ?

Les raisons de cette crise des vocations religieuses et sacerdotales sont assez diverses. Il y a plusieurs facteurs qui contribuent à cette diminution du nombre des vocations : la baisse de la foi et de la pratique religieuse, la diminution et la transformation du monde rural, la disparition des petits séminaires, la diminution du nombre de familles nombreuses, la transformation du statut social des prêtres et la crainte chez les jeunes de s’engager pour la vie. On constate une crise des vocations analogue chez les pasteurs protestants. Cependant la diminution des vocations n’est pas générale, elle dépend des pays. En Afrique par exemple il y a une nette augmentation des vocations et des entrées dans les séminaires. Même s’il diminue en France et en Europe, le nombre de prêtres et de séminaristes augmente chaque année dans le monde.

Prière pour les vocations

1. La journée de prière

La crise des vocations a suscité une Journée mondiale de prière pour les vocations. Elle a lieu chaque année le quatrième dimanche de Pâques, appelé le dimanche du Bon pasteur, parce qu’on y lit toujours un passage du chapitre 10 de l’Évangile de saint Jean. La " Journée mondiale de prière pour les vocations " a été instituée par le Pape Paul VI pendant le Concile Vatican II. Elle ne concerne plus seulement les vocations sacerdotales et religieuses, mais aussi les vocations diaconales.

En cette circonstance, le pape Jean Paul II adressait un message à l’ensemble des chrétiens et leur demandait de prier. Le pape Benoît XVI en 2008 a lui aussi prié pour les multiples vocations au service de la mission existantes dans l’Église : toutes les communautés chrétiennes sont appelées à faire des prières pour les vocations religieuses et sacerdotales.

2. Semaine de prière

Cette journée est souvent suivie d’une semaine de prière pour les vocations religieuses et sacerdotales. C’est l’occasion pour tout le Peuple de Dieu de prier avec plus d’intensité et de réfléchir sur le thème de la vocation dans le mystère de l’Église.

3. Que veut dire "prier pour les vocations" ?

La prière pour les vocations doit être inspirée par la prière de Jésus. Avant de choisir ses 12 apôtres, "Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa toute la nuit à prier Dieu." (Luc 6, 12). "Voyant les foules, Jésus fut saisi de compassion envers elles parce qu’elles étaient désemparées et abattues comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. »" (Mat. 9, 36-38). Cependant Dieu appelle toujours. Prions pour que les oreilles de tous entendent sa parole et qu’il y ait un climat favorable à l’écoute de cet appel.

4. Comment les communautés sont-t- elles concernées par le problème des vocations ?

Dans chaque paroisse, la prière pour les vocations a une place importante. La communauté est invitée à prier pour les vocations et à penser à sa responsabilité dans l’éveil des vocations. Certaines paroisses organisent des veillées de prière ou participent à une veillée organisée par le diocèse. Il y a des veillées de prière au Sacré-Cœur de Montmartre.

5. Prière de Benoît XVI pour les vocations

Ô Père,
fais se lever parmi les chrétiens
de nombreuses et saintes vocations au sacerdoce,
qui maintiennent la foi vivante
et gardent une mémoire pleine de gratitude de ton Fils Jésus
par la prédication de sa Parole
et l’administration des sacrements
avec lesquels tu renouvelles continuellement tes fidèles.
Donne-nous de saints ministres de ton autel,
qui soient d’attentifs et fervents gardiens de l’Eucharistie,
sacrement du don suprême du Christ
pour la rédemption du monde.
Appelle des ministres de ta miséricorde,
qui dispensent la joie de ton pardon
par le sacrement de la Réconciliation.

Prière proposée par Benoît XVI en conclusion de son message pour la 43e Journée mondiale de prière pour les vocations (7 mai 2006)

Pendant son voyage en France en septembre 2008, Benoît XVI a lancé un appel aux vocations au cours de la messe sur l’esplanade des Invalides.

Prière à Notre Dame du Sacerdoce
Mission thérésienne

Vierge Marie, Mère du Christ-Prêtre,
Mère des prêtres du monde entier,
vous aimez tout particulièrement les prêtres,
parce qu’ils sont les images vivantes de votre Fils Unique.

Vous avez aidé Jésus par toute votre vie terrestre,
et vous l’aidez encore dans le Ciel.
Nous vous en supplions, priez pour les prêtres !
« Priez le Père des Cieux
pour qu’il envoie des ouvriers à sa moisson ».

Priez pour que nous soyons nous-mêmes des témoins
et que nous ayons toujours des prêtres
qui nous donnent les Sacrements,
qui nous expliquent l’Évangile de Jésus-Christ,
et nous enseignent à devenir
de véritables enfants de Dieu !

Vierge Marie, demandez vous-même à Dieu le Père
les prêtres dont nous avons tellement besoin ;
et puisque votre Cœur a tout pouvoir sur lui,
obtenez-nous, ô Marie,
des prêtres qui soient des saints !

AMEN !

6. Pape François appelle aux vocations

En cette 50ème journée des Vocations, le pape François est revenu sur le mystère de la vocation et notamment des vocations particulières. Le pape François appelle les jeunes aux vocations et à être courageux. Le pape leur a demandé s’ils avaient déjà senti cet appel de Jésus.

Documents sur les Prières pour les vocations

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici