Profession de foi. Sens, origine, préparation, cérémonie, confirmation

Sens et origine de la profession de Foi

1. Profession de foi et confirmation

La profession de foi n’est pas un sacrement comme la confirmation, mais un temps fort qui permet aux jeunes de réfléchir sur leur foi et une célébration qui compte pour les parents. Pour certains jeunes, c’est une étape importante dans leur itinéraire religieux. Ils y sont plus attachés qu’à la confirmation. Elle est une célébration au cours de laquelle des enfants renouvellent en leur nom propre l’engagement pris pour eux par leurs parents, parrain et marraine à leur baptême.

2. Aspect religieux et aspect social de la profession de foi

C’est en même temps une fête familiale, un rite social d’accès à la responsabilité personnelle, un rite de passage de l’enfance à l’adolescence. Dans la religion juive, la Bar Mitzva assure cette fonction de rite d’initiation marquant la sortie de l’enfance.

Tout en étant un temps fort au point de vue religieux, la profession de foi est pour la majorité des jeunes leur dernier acte religieux avant leur mariage à l’église, c’est la fin de leur pratique dominicale en même temps que la fin du catéchisme. Cependant au moment de leur préparation au mariage on constate le plus souvent que la foi les a profondément marqués.

3. Quelle est l’origine de cette cérémonie ?

Cette cérémonie est récente, elle a succédé à la cérémonie de la "Communion solennelle". Celle-ci a elle-même une histoire complexe. À partir du XVII° siècle, sous l’influence notamment de saint Vincent de Paul, la première communion a pris en France la forme d’une cérémonie solennelle à la fin du catéchisme. Puis elle est devenue au XIX° siècle un rite de passage de l’enfance à l’âge adulte. Lorsque le pape Pie X en 1910 demanda qu’on admette à l’eucharistie les enfants dès « l’âge de raison » (vers 7 ans), on appela cette première communion « communion privée » et on continua à célébrer la « communion solennelle » vers 12-13 ans comme un couronnement de l’enfance et du catéchisme.

Dans les années 1950-1960, la communion solennelle devient une profession de foi en lien avec la profession de foi baptismale de la vigile pascale. L’aube remplace les tenues antérieures. L’aube avec la croix et le cierge symbolisent l’aspect baptismal de la communion solennelle. Puis à partir des années 1970, la cérémonie n’est plus appelée Communion solennelle. Dans certaines aumôneries, on l’appelle "fête de la foi".

4. Quelle différence y a-t-il entre la profession de foi et la communion solennelle ?

La profession de foi a remplacé la communion solennelle. Cependant les deux cérémonies ont un sens assez différent. La communion solennelle était centrée sur l’eucharistie, c’était l’ancienne première communion. La profession de foi est centrée sur le baptême. Elle consiste principalement dans le renouvellement personnel des promesses du baptême avec l’aube et le cierge qui sont deux signes symboliques du baptême : le vêtement blanc et la lumière.

Préparation de la profession de Foi

1. Quand se fait la profession de foi ? À quel âge ?

Elle a lieu dans le cadre de leur groupe d’aumônerie ou de leur collège catholique. C’est une étape dans l’itinéraire qui conduit nombre de jeunes baptisés du baptême reçu petit enfant à la confirmation. C’est en général en classe de 6ème ou de 5ème que les aumôneries invitent les jeunes à faire cette démarche. Les jeunes font leur profession de foi à 12 ou 13 ans.

2. La retraite préparatoire

Pour se préparer à la Profession de Foi, les jeunes participent à une retraite de deux ou trois jours, souvent dans une maison religieuse ou un monastère. C’est un temps fort de rencontre, de réflexion et de prière. On propose aux jeunes différentes démarches : un approfondissement de la foi et une réflexion sur le sens des sacrements de baptême, de réconciliation et de l’eucharistie. Pendant la retraite, on participe à la messe et on est invité à recevoir le sacrement de pénitence et de réconciliation. La retraite peut se terminer par la rédaction d’un texte personnel de profession de foi.

3. La participation à la retraite

La participation à la retraite est essentielle car la profession de foi n’est pas seulement une cérémonie, mais un engagement personnel qui doit être préparé par la réflexion, par la prière et par une rupture avec la vie quotidienne. Si on a des raisons sérieuses qui empêchent de participer à la retraite, on peut reporter la Profession de foi à l’année suivante.

4. Comment rédiger un texte qui exprime sa foi ?

Vous dites ce que représente le Christ pour vous, ce que vous apporte la foi en Dieu, dans quelles circonstances vous priez. Vous dites aussi ce qui vous parait le plus important dans la vie chrétienne et comment vous essayez de vivre cette vie chrétienne, même si vous ne le faites pas toujours. Vous pouvez dire aussi ce que vous apporte la communauté chrétienne et les gens qui vous ont aidés. Il faut exprimer aussi votre engagement à poursuivre votre cheminement dans l’Église.

5. La profession de foi entraîne-elle des frais ?

Elle peut entraîner des frais : pour la retraite si elle a lieu à l’extérieur et pour la location de l’aube si on en met une. Il faut demander à l’aumônerie ou à la paroisse quels seront les frais.

Cérémonie de la profession de Foi

1. Comment se déroule la cérémonie ?

La célébration a lieu habituellement au mois d’avril et surtout au mois de mai. Mais pourquoi pas lors du Carême avant la Profession de Foi de tous les chrétiens à Pâques ? Il n’y a pas de rituel officiel de la profession de foi. Après l’homélie chaque enfant exprime sa foi personnelle en lien avec la confession de foi de l’assemblée. On demande parfois aux parents de rédiger et de lire une prière pour leur enfant (Rendre grâce à Dieu pour l’engagement de son enfant et demander à Dieu de l’aider à être fidèle à cet engagement).

Ensuite le rite de l’eau et de la lumière montre comment la profession de foi rappelle le baptême. Chaque jeune, appelé par son nom, plonge la main dans une vasque d’eau bénite et fait le signe de la croix. Parfois le parrain ou la marraine allume un cierge au cierge pascal et le donne au jeune.

Dans certaines aumôneries ou paroisses, on fait la célébration de renouvellement des vœux du baptême en veillée le vendredi ou le samedi soir, en présence de la famille proche, des parrain et marraine, tandis que la messe festive avec la famille élargie est célébrée le lendemain.

2. Quelle tenue vestimentaire ? une aube de communion ?

La tenue vestimentaire (présence ou absence d’un vêtement spécial) a un caractère symbolique. Les paroisses et les écoles catholiques n’ont pas toutes la même pratique. Certaines demandent que l’on porte une aube qui rappelle le vêtement blanc du baptême pour le renouvellement des promesses du baptême. Une écharpe blanche pourrait aussi évoquer le baptême. D’autres paroisses préfèrent qu’ils n’y aient pas de vêtement spécial pour que la profession de foi ne soit pas un événement exceptionnel, mais un engagement que l’on renouvelle chaque année à la veillée pascale.

3. Invitation à la profession de foi

On cherche souvent comment formuler l’invitation à la profession de foi, l’invitation à la cérémonie et à la réception.

4. Donner une image de sa profession de foi

C’est la coutume à la fin de la cérémonie, de donner une image de sa profession de foi aux personnes de sa famille et à ses amis avec la formule "Souvenir de ma Profession de Foi", son prénom et la date de la cérémonie. On présente souvent plusieurs images différentes pour laisser choisir. Le style des images a beaucoup changé. Jadis, on a aimé les images pieuses édifiantes. Il vaut mieux choisir des scènes évangéliques.

Rôle des participants

1. Quel cadeau faire à un jeune pour sa profession de foi ?

Le mieux, c’est de demander à celui à qui on veut faire un cadeau ce qu’il souhaite et même, si c’est possible, aller le choisir avec lui. On peut offrir un crucifix, une icône, une petite statue de la Sainte Vierge, une Bible ou un livre religieux ou encore une médaille ou une petite croix en pendentif. Il est souhaitable que le parrain et la marraine fasse un cadeau religieux à leur filleul.

2. Que dire à quelqu’un pour sa profession de foi ou sa confirmation ?

Ce que l’on peut dire dépend évidemment de la relation que l’on a avec la personne. On peut lui souhaiter que sa profession de foi (ou sa confirmation) lui apporte du bonheur et de la force pour la vie. On peut souhaiter aussi que ce soit une occasion de s’engager personnellement dans la vie chrétienne.

Documents sur le sens, l’origine, la préparation et la cérémonie

Documents et livres sur la profession de Foi

La profession de foi en Europe

La profession de foi, telle qu’elle est vécue en France et en Belgique, n’existe pas dans les autres pays. En effet la communion solennelle, qui a précédé la profession de foi, est apparue en France au XVII° siècle. En Allemagne par exemple, il y a la première communion qui se fait à l’âge de neuf ans et la confirmation qui a lieu actuellement à seize ou dix-huit ans.

Documents sur la profession de foi

Autres usages du mot "profession de foi" :

Livres sur la profession de foi

  • Procession des communiants en aube

  • Entrée dans l’église en aube

  • Sortie de l’église

  • Procession des communiants en aube avec un voile sur la tête à l’extérieur

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici