La Chandeleur

40 jours après Noël, le 2 février, on célébrait à Jérusalem depuis le cinquième siècle une fête bien particulière. On l’appelait la fête de la rencontre ou de la purification.

40 jours après Noël, le 2 février, on célébrait à Jérusalem depuis le cinquième siècle une fête bien particulière. On l’appelait la fête de la rencontre ou de la purification. À Rome on célébrait alors la présentation de Jésus au temple. La piété populaire a toujours rapporté cette fête à Marie et l’a nommée pour cette raison la fête des lumières de Marie. Cette fête marquait la fin du temps de Noël.

À Rome, le jour de la présentation, on défilait en procession solennelle en portant des cierges.

Aujourd’hui, cette fête rappelle la rencontre de la vierge Marie et du vieillard Siméon. « Mes yeux ont vu ton salut que tu as préparé à la face de tous les peuples, lumière pour éclairer les nations et gloire de ton peuple Israël » Lc 2, 30-32

Cette fête nous invite à recevoir le Christ dans notre cœur. Au début de la messe, les fidèles se rassemblent dans l’église ; le prêtre consacre les cierges et les allume. Ensuite tous rentrent dans l’église avec les cierges allumés. Cette image montre que la lumière de Jésus-Christ entre dans le temple de notre cœur et illumine tout ce qui était encore obscur et en attente du salut.

Par ailleurs, la présentation de Jésus au temple, consacré selon la prescription rituelle de l’époque au Seigneur comme tout garçon premier né, annonce le don de Jésus par amour de Dieu et des hommes et l’offrande suprême de la Croix. Cette journée a donc une importance particulière pour toute personne consacrée, qui, inspirée par le don bouleversant du Christ, aspire à son tour à donner sa vie et à tout abandonner pour marcher à sa suite.

En 1997, après la célébration du Synode des Évêques sur la Vie consacrée et la publication de l’Exhortation apostolique "Vita consecrata", qui a reçu un si bon accueil dans les familles religieuses et chez un grand nombre de prêtres et de laïcs, le Pape Jean-Paul II a décidé d’instituer une Journée de la vie consacrée, célébrée le 2 février, fête de la Présentation de Jésus au temple.

Cette journée a au moins un triple but :

- En premier lieu, il est beau et juste de remercier le Seigneur pour le grand don de la vie consacrée, qui enrichit et réjouit l’Eglise par la multiplicité des charismes et le dévouement de tant de vies totalement données au Seigneur et aux frères. "Qu’en serait-il du monde, s’il n’y avait les religieux ?" se demandait avec raison sainte Thérèse (cf VC 105 a).

- En second lieu cette journée a pour but de faire mieux connaître et apprécier la vie consacrée au peuple de Dieu tout entier, des Évêques aux prêtres, des laïcs aux personnes consacrées elles-mêmes.
Un don de soi à Dieu aussi total doit être rappelé et présenté à tout le peuple de Dieu, parce qu’il fait de l’Église l’Épouse du Christ, toute désireuse de répondre à son immense amour, d’être à ses yeux toujours plus belle et plus digne, de devenir "sans ride et sans tache".

- Le troisième motif concerne les personnes consacrées elles-mêmes ; elles sont invitées à célébrer ensemble et solennellement les merveilles que le Seigneur a accomplies en elles ; elles sont conviées à réfléchir sur le don reçu, à découvrir, dans un regard de foi toujours plus pur, le rayonnement de la beauté divine diffusé par l’Esprit dans leur forme de vie, à prendre conscience de leur mission incomparable dans l’Église pour la vie du monde.
Une vie consacrée "pleine de joie et d’Esprit Saint", sur les chemins de la mission, voilà le plus grand service à rendre à l’homme d’aujourd’hui. Et son enseignement principal qui est sous-jacent et soutient toutes les missions spécifiques aux divers charismes est celui-ci : "l’homme contemporain écoute plus volontiers les témoins que les maîtres ou, s’il écoute les maîtres, c’est parce qu’ils sont des témoins" (EN 41).

En la fête de la Présentation du Seigneur au Temple
La journée de la vie consacrée est célébrée en la fête de la Présentation du Seigneur au temple. Cette fête nous aide, elle aussi, à entrer dans le mystère de la vie consacrée.
Cette fête liturgique ancienne fait mémoire de la présentation de Jésus au temple de Jérusalem par Marie et Joseph "pour l’offrir au Seigneur", comme le dit l’Évangéliste Luc (Lc 2, 22).
Depuis plusieurs dizaines d’années, dans l’Église de Rome et dans d’autres Églises particulières, la fête du 2 février a rassemblé presque spontanément autour du Pape et des évêques les membres des Instituts de vie consacrée et des Sociétés de vie apostolique pour manifester comme "en chœur", le don et l’engagement que contiennent leur appel et leur présence spécifique dans l’Église dans la variété de leurs charismes.

Le Pape Jean-Paul II a ainsi désiré que la célébration de la journée de la vie consacrée en cette fête liturgique rassemble les personnes consacrées et le peuple chrétien pour chanter avec la Vierge Marie, les merveilles que le Seigneur accomplit encore en tant de ses fils et de ses filles et pour manifester à tous que la condition du peuple saint de Dieu est d’être un peuple entièrement consacré au Seigneur.

- Le message du Pape Jean-Paul pour la 1ère journée de la vie consacrée

- "La Vie consacrée, c’est pour être encore plus vivant"

Quelques liens sur la chandeleur :
- Signification de la chandeleur
- Tout savoir sur la chandeleur
- Origine et signification de la chandeleur
- Lundi 2 février, fête de la chandeleur
- Qu’est-ce que la chandeleur ?
- La fête des crêpes
- La fête de la lumière

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici