Signification de l’Épiphanie en Occident et en Orient

L’épiphanie, vient d’un mot grec qui signifie manifestation, l’épiphanie est la fête qui célèbre la manifestation de Dieu aux hommes. Le 6 janvier, on fête les trois grandes manifestations de Jésus-Christ : L’adoration des Mages, le baptême du Christ au Jourdain et le premier miracle de Jésus aux noces de Cana.

Manifestation aux mages et théophanie au baptême de Jésus

La signification de l’Épiphanie : manifestation divine

L’épiphanie, vient d’un mot grec qui signifie manifestation, l’épiphanie est la fête qui célèbre la manifestation de Dieu aux hommes. Le 6 janvier, on fête les trois grandes manifestations de Jésus-Christ : L’adoration des Mages, le baptême du Christ au Jourdain et le premier miracle de Jésus aux noces de Cana. La mention de ces trois manifestations se trouve en ce jour dans les divers textes liturgiques d’Orient et d’Occident, mais en Occident, l’accent se porte surtout sur l’adoration des Mages, et à l’inverse en Orient sur le baptême dans le Jourdain. Dans la liturgie occidentale, la fête de l’épiphanie célèbre la manifestation de Dieu aux mages et plus largement aux païens.

1. Le récit évangélique de la visite des mages

Matthieu 2/1-12 Bible Segond

2. Signification du récit de la visite des mages et de l’attitude d’ Hérode ?

Le récit de la visite des mages exprime une manifestation de Dieu aux païens. Qui étaient les mages ? Une étoile les met en marche et les conduit jusqu’à l’enfant Jésus. Tout le récit souligne le contraste entre l’attitude des mages et celle d’Hérode et des scribes de Jérusalem devant la manifestation divine. Les mages, qui sont des païens, se mettent en marche, sous le signe de l’étoile, à la recherche de l’enfant qui vient de naître. Quand les mages le trouvent, ils éprouvent une grande joie, se prosternent devant lui et lui offrent des présents. Par contre, en apprenant l’apparition de l’étoile et l’arrivée des mages, Hérode fut pris d’inquiétude. Le roi Hérode veut faire périr l’enfant qui pourrait devenir pour lui un rival : le roi messie. Les chefs des prêtres et les scribes, qui connaissent pourtant les prophéties sur la naissance du messie à Bethléem, ne cherchent pas à le connaître. Quand Mathieu écrivit son évangile, la communauté chrétienne vivait une situation paradoxale : beaucoup de païens se convertissaient à la foi chrétienne et par contre la majorité des juifs rejetaient l’évangile et persécutaient les chrétiens. Cette conjoncture était difficile à accepter pour un juif comme Mathieu qui avait une vive conscience que le peuple juif était le peuple élu qui avait été choisi par Dieu pour accueillir le messie. La communauté chrétienne voit dans l’histoire des mages et d’Hérode la préfiguration de ce qu’elle vivait. Ce récit éclaire son épreuve par une nouvelle espérance.

3. Qui étaient les mages ?

Le récit de Matthieu ne dit presque rien sur les Mages. Il ne dit pas qu’ils sont trois et que ce sont des rois. Il signale seulement que ces mages venaient d’Orient. Qui étaient-ils ? En fait, dans l’Ancien Testament, nous n’avons trace de "mages" qu’au début du livre de Daniel. L’épisode se déroule justement en Orient, à Babylone. Le roi Nabuchodonosor est profondément troublé par un songe. Il convoque les mages de son pays pour qu’ils puissent interpréter ce songe étrange. Chez les Perses et les Mèdes les mages constituaient une caste sacerdotale ; ils formaient le conseil secret des rois, administraient les affaires religieuses et se vouaient à l’étude de l’astronomie.

4. La mystérieuse étoile des mages ?

L’évangile parle d’une étoile des mages. Il dit qu’ils furent guidés par une étoile jusqu’à la crèche. On a souvent cherché ce qu’était cette étoile des mages. Par exemple, on a suggéré qu’elle aurait pu être la comète de Halley, qui justement est passée à proximité de la terre vers l’an 11 avant J.-C. Cette date correspond à peu près avec celle où on a estimé que Jésus est né : 6 ou 7 ans avant notre ère. Un grand astronome, Kepler, suggéra que l’étoile des mages aurait pu être une nova. Cette théorie est renforcée par la découverte d’un astronome chinois qui, dans les archives des Chroniques chinoises, a remarqué qu’un objet céleste, qui aurait pu être une nova, a été repéré vers l’an 5 avant J.-C. Une autre hypothèse sur l’ étoile des mages est celle de la conjoncture des planètes Jupiter et Saturne puis de Mars, vers l’an 6 avant J.-C. Tous ces mouvements uniques des planètes auraient pu être interprétés par des astrologues comme signe d’un important événement proche. Or les Mages étaient sans doute astrologues.

5. Le symbole de l’étoile des mages

Plus que le caractère historique de l’étoile des mages, ce qui est important c’est l’aspect symbolique de l’étoile des mages. Elle est le symbole de la manifestation de Dieu aux païens. Une étoile les met en marche et les conduit jusqu’à Jésus. Elle est peut-être plus symbolique qu’historique. L’étoile des mages pourrait bien ne représenter qu’un symbole, dont il est vain de chercher à établir la réalité astronomique. Le 7 janvier 2009 à l’Épiphanie, Benoît XVI a expliqué le symbole de l’étoile qui a conduit les mages à Bethléem.

6. Visite des mages

Le récit de la visite des mages exprime une manifestation de Dieu aux païens. Signification de la visite des mages : les païens viennent adorer l’enfant Jésus.

7. L’adoration des mages

Dans la peinture de l’adoration des mages, l’étoile est au dessus de l’enfant Jésus à la crèche. L’évangile dit : " Les mages se prosternèrent et l’adorèrent. Ils ouvrirent ensuite leurs trésors, L’adoration des mages a une signification symbolique. La peinture de l’adoration des mages et de leur cadeaux a été faite par beaucoup de peintres.

8. Les cadeaux des mages : L’or, l’encens et la myrrhe

Ils lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Les cadeaux des mages ont une signification symbolique. Signification des cadeaux des mages : l’or célébrait la royauté, l’encens la divinité et la myrrhe annonçait la souffrance rédemptrice. La myrrhe est une résine odorante venant d’un arbre d’Arabie, le balsamier.

IMAGES ET DOCUMENTATION SUR LES MAGES

1. Images de l’adoration des mages

On trouve des images de l’adoration des rois mages dans les crèches et des peintures de l’adoration des mages. Dans la représentation de l’adoration des mages, ils sont montrés soit debout, soit prosternés. Dans les peintures occidentales de l’épiphanie il y a beaucoup de peintures de l’adoration des mages.

2. Images de l’étoile des mages

Représentation de l’étoile des mages : l’étoile des mages est souvent représentée au-dessus de l’enfant Jésus à la crèche pour l’adoration des mages. On voit moins souvent l’étoile des mages guider la marche vers Jésus.

L’étoile, Jésus et l’adoration des rois

3. Documentation sur les mages

Informations sur la visite des mages, l’étoile des mages, l’adoration des mages et les cadeaux des mages.

La visite des rois

Questions sur les Rois

La visite des rois

L’étoile des mages

L’étoile des rois

Quel est le nom de l’étoile

Les cadeaux des mages :

Les cadeaux : l’or, l’encens et la myrrhe

SIGNIFICATION DE L’ÉPIPHANIE EN ORIENT : MANIFESTATION DIVINE AU BAPTÊME DE JÉSUS

Signification de l’Épiphanie en Orient. Dans la liturgie orientale, l’épiphanie célèbre la manifestation de Dieu au moment du Baptême de Jésus. Le récit du baptême de Jésus exprime une manifestation divine assez différente de la manifestation aux mages. C’est une "théophanie" trinitaire, c’est à dire que les trois personnes de la Sainte Trinité sont manifestées. C’est une manifestation du mystère de Dieu, manifestation plus spirituelle, mais moins universelle.

1. Le récit évangélique du baptême de Jésus Marc 1/9-11 (cf. Mt 3/13-17, Luc 3/21-22)

1.9
En ce temps-là, Jésus vint de Nazareth en Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain.
1.10
Au moment où il sortait de l’eau, il vit les cieux s’ouvrir, et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe.
1.11
Et une voix fit entendre des cieux ces paroles : Tu es mon Fils bien-aimé, en toi j’ai mis toute mon affection.

2. Quelle est la signification du récit du baptême de Jésus ?

L’événement comporte deux étapes. Jésus reçoit d’abord le baptême de Jean qui est un baptême pour la rémission des péchés. Le premier geste public de Jésus, qui est sans péché, est un geste de solidarité avec les pécheurs. Il se place parmi les pécheurs. En se soumettant au baptême de pénitence, Jésus exprime un choix concernant sa mission. Il inaugure son ministère de serviteur. L’abaissement de Jésus à son baptême aboutit à une "théophanie". Au moment où il se met du côté des pécheurs, il est manifesté comme fils de Dieu. Après avoir plongé dans l’eau comme les pécheurs, il est glorifié lorsqu’il remonte de l’eau : l’Esprit descend sur lui et le Père s’adresse à lui. Jésus vit le ciel "s’ouvrir" (expression qui exprime la communication entre le ciel et la terre) et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Jésus est alors rempli de l’Esprit Saint. Le centre de l’épisode, c’est la voix du Père qui dit : "Tu es mon fils bien aimé, en toi j’ai mis toute mon affection". Cette parole évoque la vocation d’Isaïe, c’est une référence au texte : "Voici mon serviteur que préfère mon âme" (Isaïe 42/1). Le "Cantique du serviteur" constitue l’arrière fond biblique du récit.

3. Signification du baptême de Jésus selon les églises d’Orient

Les pères de l’Église d’Orient, comme saint Cyrille de Jérusalem, ont vu dans le baptême de Jésus non seulement une théophanie, mais une bénédiction des eaux. En descendant dans le Jourdain, le Christ a pénétré dans un "tombeau liquide" comme dans le séjour des morts. En plongeant dans l’eau, le Christ par le contact de sa divinité a apporté à l’eau sa sainteté. La plongée du Christ dans l’eau a déclenché une manifestation divine. En purifiant et en sanctifiant les eaux, il leur a donné le pouvoir de purifier. L’Église d’Orient a relu le récit du baptême de Jésus à la lumière de la pratique du baptême chrétien.

5. Documents sur le baptême de Jésus

Le baptême de Jésus
Baptisés en Jésus Christ

ORIGINE ET HISTOIRE DE LA FÊTE DE L’ÉPIPHANIE

1. La fête pré-chrétienne du 6 janvier - Coutumes paysannes origine lointaine de l’épiphanie

L’origine de l’épiphanie est la fête pré-chrétienne du 6 janvier. C’était une fête en liaison avec le solstice d’hiver. Elle avait lieu 12 jours après Noël. Ces 12 jours viennent du décalage entre le calendrier lunaire et le calendrier solaire. Douze mois lunaires font 354 jours, il faut donc rajouter presque 12 jours pour faire une année solaire. Ces 12 jours ont été considérés dans le monde pré-chrétien comme le temps nécessaire à la maturation du soleil après le solstice d’hiver. Ce sont des nuits critiques, "enchantées" où les démons reviennent pour restaurer le chaos primordial. Le soleil doit revenir de sa mort et renaître. Ces douze jours ont donné naissance à des coutumes très diverses. Le symbolisme des douze nuits est multiple. En Angleterre, en Irlande et dans les pays scandinaves, on allumait tous les soirs de Noël à l’épiphanie la grande bougie de Noël. Dans la tradition scandinave, pendant ces douze jours les hommes devaient éviter tout mouvement "rotatif" car le temps s’arrête, c’est un temps de pose pour tout ce qui roule. En Grèce, on allume des feux pour éloigner les "kalikantzari", esprits démoniaques, qui envahissent la terre pendant douze jours. Ces feux doivent rester allumés, les douze nuits jusqu’à l’épiphanie ou la grande bénédiction chasse les esprits maléfiques. Dans certaines régions d’Italie, on laisse brûler une grosse bûche pendant ces nuits. Témoin de cette origine, l’épiphanie chrétienne est appelée en anglais "la douzième nuit" (Twelfth night) et en suédois "le treizième jour après Noël" (Trettondag Jul).

Documents sur les traditions pré-chrétienne de l’épiphanie

Douze jours
Jul, fête de la grande pause créatrice
Les dictons sur la météorologie

2. Quelle est l’origine de la fête de l’épiphanie, l’origine de la fête chrétienne ?

La fête de l’épiphanie le 6 janvier, qui célèbre la manifestation du fils de Dieu parmi les hommes, est apparu dans des lieux différents avec un contenu différent : la naissance de Jésus, l’adoration des mages, le baptême de Jésus dans le Jourdain et le miracle des noces de Cana. Elle existait au IV° siècle et elle est probablement plus ancienne. L’origine de la fête de l’épiphanie, ainsi que sa signification, est donc complexe.

3. Origine de l’épiphanie à Constantinople, à Jérusalem, en Égypte

À Constantinople, elle a commencé à célébrer à la fois la nativité et le baptême de Jésus, puis elle n’a célébré que le baptême, lorsque Constantinople a adopté en 379 la fête de Noël le 25 décembre. C’est alors qu’elle devient un jour baptismal. La bénédiction de l’eau a lieu la veille de la fête. L’eau est distribuée aux fidèles le jour de l’épiphanie. À Jérusalem en 384, elle célébrait la nativité de Jésus, jusqu’à ce que Jérusalem ait adopté la fête du 25 décembre dans le courant du V° siècle. En Égypte, elle célébrait le baptême du Christ. Le miracle de Cana était fêté peu après. On bénissait l’eau du Nil. On puisait cette eau bénite du Nil pour asperger les bateaux. Cette fête devint un jour de célébration de baptême. En Gaulle sous l’influence orientale, elle est apparue en 361. Elle célébrait la nativité de Jésus jusqu’à ce que la Gaulle ait adopté la fête du 25 décembre au début du V° siècle. Alors elle a célébré les mages, le baptême du Christ et le miracle de Cana.

  • Sandro Botticelli " L’Adoration des Rois Mages"

  • Icône du baptême de Jésus, de la théophanie

  • Adoration des mages

  • Adoration des mages

  • L’étoile à la crèche

  • Adoration des rois debout et prosternés à la crèche

  • Icône du baptême de Jésus, de la théophanie

  • Icône du baptême de Jésus, de la théophanie

  • Adoration des rois debout à la crèche

  • Icône du baptême de Jésus, de la théophanie

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici