Les événements du jour du Jeudi Saint

Le repas pascal

1. Le sens du repas pascal au temps de Jésus

Le repas pascal au temps de Jésus avait lieu le soir du 14 nizan qui correspond en principe au Jeudi Saint. Ce repas appelé Séder commémorait la libération des hébreux de l’esclavage qu’ils subissaient en Égypte, et plus précisément le repas pascal que mangèrent les hébreux debout à la hâte avant de quitter l’Égypte et de partir vers le désert. Il nous est raconté au chapitre 12 du livre de l’Exode la demande que le peuple juif fasse mémoire de ce jour-là où Dieu a sauvé son peuple (Ex 12, 14).

Le repas du Seder se prend dans les deux premiers jours de la Pâque (Pessah) qui dure sept jours (la semaine des Azymes) et qui célèbre à la fois la fertilité de la terre et la sortie d’Égypte. Pendant la semaine des Azymes on ne prend aucune nourriture contenant du levain et on ne mange donc que du pain azyme.

2. Comment se déroulait le Seder de Pessach ? (repas de Pâque)

Avant le repas proprement dit, on commençait par boire une coupe de vin. Un enfant demandait la signification de ces rites et le père de famille racontait en rendant grâce à la libération du peuple. On chantait le début du psaume 113 nommé Hallel et on buvait la deuxième coupe. Puis avait lieu le repas. Le père de famille rompait le pain, le bénissait et le distribuait. On mangeait un agneau qui avait été immolé au temple, avec des morceaux de pain azyme et des herbes amères. Après le repas, le père de famille prononçait la prière d’action de grâce, on buvait une troisième coupe de vin nommée "coupe de bénédiction" et on terminait le chant du Hallel. On buvait une quatrième coupe pour clôturer.

La dernière Cène

1. Les récits évangéliques

Que nous disent les Évangiles sur les événements du Jeudi Saint ? Ils nous racontent que Jésus a institué l’eucharistie et qu’il a lavé les pieds de ses disciples. On constate ainsi que les évangiles synoptiques rapportent l’institution de l’eucharistie, mais non le lavement des pieds. Inversement l’évangile de saint Jean raconte le lavement des pieds, mais il ne parle pas de l’institution de l’Eucharistie. Ils ont en commun l’annonce par Jésus de sa mort et de la trahison de Judas.

2. La dernière Cène de Jésus, l’institution de l’eucharistie

C’est pendant le repas pascal juif que Jésus a institué l’eucharistie. Les Évangiles synoptiques racontent que le premier jour des Azymes où l’on immolait la Pâque, Jésus a envoyé ses disciples préparer le repas pascal.

Il existe deux récits un peu différents de ce repas pascal. L’ un est donné par Marc et Matthieu. Il raconte que le soir venu tandis qu’ils étaient à table, Jésus pris du pain, le bénit, le rompit et le leur donna en disant "Prenez, ceci est mon corps", puis, prenant une coupe de vin, il rendit grâce et la leur donna en disant "Ceci est mon sang, le sang de l’alliance qui va être répandu pour une multitude"

L’autre est rapporté par Luc et en parti par Paul. Il raconte que Jésus prit une première coupe, il rendit grâce et dit "Prenez ceci et partagez entre vous". Puis prenant du pain, il rendit grâce, le rompit et le leur donna en disant "Ceci est mon corps, donné pour vous ; faites cela en mémoire de moi". Il fit de même pour la coupe après le repas, disant "Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang versé pour vous". C’est le récit de Luc qui correspond le mieux au déroulement de la Pâque juive avec plusieurs coupes et la coupe de bénédiction après le repas.

3. La date de la dernière Cène

La date de la dernière Cène pose problème. Les évangiles synoptiques et l’évangile de saint Jean sont d’accord pour dire que Jésus est mort la veille du Sabbat, qu’on appelait le jour de la préparation, c’est à dire le vendredi. Mais il y a semble-t-il une contradiction entre saint Jean et les synoptiques sur la date de la dernière Cène.

Selon saint Jean, Jésus a pris le repas de la dernière Cène et lavé les pieds de ses disciples avant la Pâque (13, 1) qui tombait cette année là le jour du Sabbat (19, 31). La crucifixion de Jésus a eu lieu le 14 nizan à l’heure où l’on immolait les agneaux pour la Pâque. Jésus n’a pas mangé l’agneau pascal, il est l’agneau pascal. Selon les évangiles synoptiques, Jésus a célébré la dernière Cène le premier jour de la Pâque, le jour des Azymes, ou l’on immolait l’agneau pascal (Mc 14, 12, Luc 22, 7). La crucifixion a donc eu lieu le 15 nizan.

On a proposé une solution selon laquelle tous les deux ont raison au sujet de la date de la dernière Cène. Il y avait en effet au temps de Jésus deux calendriers qui ne situaient pas la Pâque le même jour : le calendrier populaire qui est suivi par les synoptiques et le calendrier des prêtres du temple qui est suivi par saint Jean.

Événements du Jeudi Saint : le lavement des pieds

1. Jésus fait le lavement des pieds

L’Évangile de saint Jean (13/1-15) raconte qu’avant le jour de la Pâque, sachant que son heure de mourir était venue, Jésus au cours d’un repas fit le lavement des pieds de ses disciples. Lorsqu’il vint laver les pieds de Simon Pierre, celui-ci refusa. Jésus lui : "Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi" et il ajoute : "Celui qui a pris un bain, n’a pas besoin de se laver, il est entièrement pur. Vous aussi, vous êtes pur, mais pas tous"

2. Sens du lavement des pieds

Puis il leur expliqua son geste la signification du lavement des pieds : "Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. Car c’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi comme moi j’ai fait pour vous". Enfin il annonce que l’un de ses disciples le livrera.

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici