Assomption de la Vierge Marie

1. L’Assomption de Marie au ciel

Au terme de sa vie terrestre, Marie a été « élevée corps et âme » au ciel. L’Assomption de Marie au ciel est souvent confondue avec l’Ascension du Christ, Marie a été enlevée au ciel tandis que Jésus est monté au ciel. L’assomption ne veut pas dire que Marie n’est pas morte. Elle est morte comme toute personne humaine, comme Jésus lui-même est mort. Dans l’Église catholique, l’Assomption de Marie au ciel est un dogme, c’est-à-dire une vérité de la foi qui fait autorité. L’Assomption de Marie au ciel est un événement qui nous touche de près parce que l’homme est destiné à mourir. Mais la mort n’est pas le dernier mot. Elle est, comme nous le montre le mystère de l’Assomption de la Vierge, le passage vers la vie à la rencontre de l’Amour. Marie élevée dans la gloire du ciel nous attire et, nous donne un avant-goût de cette joie éternelle promise par Dieu.

2. Que nous apporte la participation à la fête de l’Assomption

Le 15 août, la fête de l’Assomption est la grande fête religieuse de l’été et de la période des congés. Pendant nos vacances, arrêtons nous pour réfléchir et célébrer la Vierge Marie. Le 15 août nous rapproche de Marie et nous rappelle qu’elle veille sur nous chaque jour. Nous avons au ciel une Mère qui intercède pour ses enfants. La fête de l’Assomption élève notre esprit : Marie par son assomption au ciel est déjà ce que nous serons. Elle nous invite à nous élever spirituellement au-delà de nos préoccupations purement terrestres et à nous rendre attentifs aux valeurs importantes que nous négligeons souvent. Aujourd’hui, notre regard doit s’élever vers le ciel de toutes nos espérances.

3. Prière pour la fête de l’Assomption

Aujourd’hui, notre regard doit s’élever vers le ciel de toutes nos espérances. Marie, notre soeur Marie, fille de notre terre, est élevée dans la gloire parce qu’elle est aussi la mère de notre Dieu. Marie est la première à pouvoir placer ses pas dans les pas de son fils jusqu’au bout du voyage. Nos chemins, eux aussi, conduisent à la gloire. Nous ne le voyons pas, mais Marie nous le dit par son Assomption. Toi, Notre-Dame, consolide en nos coeurs la foi et l’espérance et remplis-nous de cet amour qui vaincra toute mort le jour de notre propre assomption.

Origine de la fête de l’Assomption

1. Où Marie a-t-elle achevée sa vie terrestre ? Lieu de la mort de la vierge Marie ?

Les textes du Nouveau Testament ne disent rien sur la mort de la vierge Marie, sur la dormition ou l’assomption de Marie. Ils n’indiquent pas le lieu de la mort de la Sainte Vierge ou elle a achevé sa vie terrestre. Il existe deux traditions, d’après l’une, le lieu de la mort de la vierge Marie serait à Jérusalem et le lieu de son tombeau est localisé dans la vallée du Cédron. D’après l’autre, le lieu de la mort de de la vierge Marie serait à Éphèse auprès de saint Jean. Selon un apocryphe du IV° siècle "Le livre de Jean", elle serait morte à Éphèse. C’est aussi à Éphèse en 431, que le 3° concile œcuménique a proclamé la maternité divine de Marie. Le concile a eu lieu dans l’unique église placée à l’époque, au V° siècle, sous l’invocation de la Vierge Marie. La localisation du lieu de la maison de Marie à Éphèse repose sur une fausse interprétation d’un texte du concile d’Éphèse et a pour soutien les visions de Catherine Emmerich.

2. Origine de la fête de la Dormition en orient

Le jour de l’entrée de Marie au ciel a été célébré au VI° siècle à Jérusalem où se trouvait une église de la dormition. Il était célébré en Égypte le 18 janvier. C’est l’empereur de Constantinople, Maurice (582-603), qui a imposé la date du 15 août pour la fête de la Dormition. Dans les Églises d’Orient (rites byzantin et copte) on fête la Dormition, c’est à dire le "sommeil" de la vierge et l’élévation de l’âme seule ; c’est la représentation des icônes.

3. Origine de la fête de l’Assomption en occident

En occident, Grégoire de Tours, vers 594, a donné la première formulation théologique de l’Assomption. La fête est arrivée à Rome au VII° siècle grâce au pape Théodore (642-649), lui-même originaire de Constantinople. À Rome elle porte d’abord le nom de dormition de Marie, puis le nom d’Assomption (en 770). À Rome se trouvait une fresque (encore visible) représentant l’Assomption dans la basilique souterraine de Saint-Clément. La doctrine de l’Assomption de Marie a été confirmée par les grands théologiens du XIII° siècle, Thomas d’Aquin, Bonaventure qui ne croient pas à la mort de Marie.

Documents sur la fête de la Dormition

Documents sur l’origine de la fête de l’Assomption

Histoire l’Assomption en France

1. Consécration de la France à Marie en 1638

Lorsque Louis XIII eut la certitude d’avoir un enfant après 22 ans de mariage, il fit, par reconnaissance, consécration de la France à la vierge Marie. C’est à Toulouse, dans la chapelle des pénitents bleus, que Louis XIII avait fait un vœu.Il déclare, le 10 février 1638, qu’il prend la très Sainte Vierge comme protectrice et patronne du Royaume de France. Il demande que tous les ans, le jour de la fête de l’Assomption, on fasse, dans toutes les églises, mémoire de la consécration de la France à Marie à la Grande Messe et qu’après les vêpres on fasse une procession solennelle. Louis XIII a veillé à ce que l’Édit du 10 février 1638, de la consécration de la France à Marie, soit enregistré par le Parlement comme un acte de l’autorité souveraine.

2. Raisons du Vœu de Louis XIII sur la consécration de la France à la vierge Marie

Raison du vœu de Louis XIII - Les raisons du vœu de Louis XIII sont complexes. Il y a eu plusieurs raisons dans des circonstances différentes. À la suite de prières à Marie, la menace d’une invasion espagnole en France fut écartée. Louis XIII eut l’intention de prononcer un tel vœu dès 1630 après être tombé très gravement malade lors d’un séjour à Lyon pendant sa campagne militaire en Italie du nord. Sa guérison ayant été considérée comme un miracle, il aurait alors souhaité en remercier la Vierge Marie, ce qu’il fit presque huit ans plus tard.

Documents sur les raisons du vœu de Louis XIII et la consécration de la France à Marie

3. Le 15 août a été fête nationale en France

À la suite du vœu de Louis XIII, le 15 août a été décrétée fête nationale en France à partir de 1638 et le demeurera jusqu’à la fin de l’Empire. Mais il faut dire que c’était le jour anniversaire de la naissance de l’Empereur Napoléon Ier. Celui-ci, qui est né le 15 août 1769, a fait du 15 août la saint Napoléon qui redeviendra la fête de l’Assomption à la Restauration. Le 14 juillet est fête nationale depuis 1880.

4. Notre-Dame patronne principale de la France

Notre-Dame de l’Assomption est proclamée patronne principale de la France, par le pape Pie XI, le 2 mars 1922. Lettre apostolique : "Galliam, Ecclesiae filiam primogenitam". Sa décision fait suite à une demande que l’évêque d’Orléans avait adressé à Benoît XV. C’est un des effets de la consécration de la France à Marie. Ainsi selon la liturgie, Marie est la patronne principale de la France.
Notre-Dame de l’Assomption est aussi la patronne des Acadiens depuis 1881. (L’Acadie est une partie du Canada de langue française distincte du Québec.)

Dogme de l’Assomption

1. Mouvement en faveur de la définition de l’Assomption

Au XIX° siècle, après la proclamation du dogme de l’immaculée conception par Pie IX en 1854, se développe un courant de piété marial, avec envoi de nombreuses pétitions en faveur de la définition du dogme de l’Assomption. Huit millions de fidèles signent, aux côtés de milliers de cardinaux, archevêques et évêques et de dizaines de milliers de prêtres, religieux et religieuses. Pendant près d’un siècle la foi populaire se passionne littéralement pour cette cause. Les archevêques de Malines (Belgique) et d’Osma (Espagne) ont demandé au Pape, dès l’année 1849, une définition du dogme de l’Assomption.

2. Proclamation du dogme de l’Assomption en 1950, Définition de l’Assomption

Le 1er novembre 1950, le pape Pie XII, dans la constitution apostolique "Munificentissimus Deus" proclame et définit le dogme de l’Assomption : "Nous proclamons, déclarons et définissons que c’est un dogme divinement révélé que Marie, l’Immaculée Mère de Dieu toujours Vierge, à la fin du cours de sa vie terrestre, a été élevée en âme et en corps à la gloire céleste."
Pie XII a promulgué le dogme de l’Assomption de Marie après avoir consulté les évêques du monde entier, 90% des évêques y étaient favorables.

3. La Vierge Marie est elle morte, selon Pie XII ?

Pie XII n’a pas voulu trancher la question discutée par les théologiens : "Marie est-elle morte ?". Il croyait personnellement à la mort de la Vierge Marie. Si la Vierge Marie n’était pas morte, elle aurait joui d’un privilège dont Jésus lui même n’a pas bénéficié. L’itinéraire de Marie pourrait-il ne pas se conformer à celui de Jésus, qui est passé par la mort ?

3bis. La Vierge Marie est-elle morte, selon les orthodoxes ?
Les orthodoxes affirment que la Vierge Marie est morte. Ils critiquent le terme d’Assomption qui pourrait laisser croire que la Vierge Marie a été enlevée au ciel de son vivant. L’Église Orthodoxe affirme que la Vierge Marie est morte et ressuscitée. Les orthodoxes repoussent l’expression Dogme de l’Assomption.

4. Caractéristique du dogme de l’Assomption

Le dogme de l’Assomption n’a aucune racine scripturaire. L’Assomption de Marie est une pure certitude de foi. À la différence de la résurrection et de l’ascension de Jésus-Christ, qui nous sont attestées par les apparitions du Ressuscité, l’Assomption de Marie dans la gloire céleste n’a eu aucun témoin. C’est un acte de Dieu, mais non un événement historiquement datable. L’Assomption de Marie n’est pas comme la résurrection et l’ascension de Jésus-Christ, le fondement de notre espérance en la résurrection, mais seulement un fruit de la résurrection de Jésus, qui contribue à affermir notre espérance.

4bis. Documents sur le dogme de l’Assomption

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici