1er novembre - Toussaint - cimetière

Dans la plus part des pays, comme la France, où le 2 novembre n’est pas un jour férié, alors que le 1er novembre est férié.

Aller au cimetière

1. Visite au cimetière le 1er novembre

Dans la plus part des pays, comme la France, où le 2 novembre n’est pas un jour férié, alors que le 1er novembre est férié. Beaucoup de gens font une visite au cimetière le 1er novembre. Cela les conduit à penser que ce 1er novembre est le jour de la commémoraison des défunts. Cette coutume du premier novembre semble dater du milieu du XIX° siècle. Il existait une autre coutume du premier novembre qui consistait à allumer une bougie sur le sépulcre des morts. Certaines paroisses font un accueil aux personnes qui font une visite au cimetière le 1er novembre et proposent un texte de prière.

2. La visite au cimetière le 1er novembre autour d’une sépulture de la famille

Une visite au cimetière le 1er novembre permet de rassembler les familles qui viennent se réunir autour de leurs ancêtres. Ils y déposent des fleurs. C’est un moment privilégié pour prier pour les défunts de nos familles.

Une tradition qui touche les jeunes ?

JPEG - 217.2 ko

Le 1er novembre au cimetière

Le premier novembre, deux Français sur trois se rendent au cimetière pour se recueillir et mettre des fleurs sur une tombe. Si on est croyant, on fait une prière au cimetière. Le premier novembre on procède à l’entretien d’une tombe au cimetière. Le rassemblement avec les autorités civiles et militaires a plutôt lieu le 11 novembre.

1. Mettre des fleurs sur une tombe au cimetière le 1er novembre

L’après-midi du 1er novembre, on va mettre des fleurs sur la tombe des êtres chers. Pourquoi mettre des fleurs ? C’est un signe d’affection et de souvenir. Cela signifie : je ne t’oublie pas. Les fleurs sur une tombe au cimetière symbolisent une marque à la fois de respect, d’amitié, d’amour et de tendresse envers le défunt.

On peut apporter des fleurs en particulier des chrysanthèmes qui sont le symbole de la Toussaint : 25 millions de pots sont achetés et apportés tous les ans pour le premier novembre. On peut aussi apporter des fleurs artificielles au cimetière et placer ces fleurs artificielles sur les tombes le premier novembre.

1bis. Mettre des fleurs sur une tombe dans les religions juive et musulmane

Ce rite de mettre des fleurs sur une tombe n’est pas universel. Chez les juifs, mettre des fleurs sur une tombe ne se fait pas, mais on pose un petit caillou pour signaler qu’on est venu et qu’on se souvient. Chez les musulmans, en principe on ne doit pas mettre des fleurs sur une tombe ni mettre de décoration.

2. Entretien d’une tombe au cimetière le 1er novembre

Le 1er novembre, c’est aussi le jour où l’on procède à l’entretien d’une tombe au cimetière. Il n’y a pas de loi qui oblige un particulier à l’entretien d’une tombe au cimetière. Néanmoins, lorsque, après une période de trente ans, une concession a cessé d’être entretenue, le maire peut constater cet état d’abandon. Un non entretien d’une tombe au cimetière peut induire une procédure de reprise par la commune.

3. Prière au cimetière le 1er novembre

On va faire une prière au cimetière le 1er novembre et se recueillir si on est croyant. Le jour du premier novembre certaines paroisses font un accueil et proposent un texte pour réfléchir ou pour faire une prière au cimetière. Des chrétiens sont là par équipe de deux ou trois, à proximité de l’entrée, et proposent aux arrivants un feuillet donnant une prière à dire au cimetière devant la tombe de leur défunt. Les personnes sont également disponibles, à l’écoute de ceux qui souhaitaient un échange ou une aide pour faire une prière au cimetière.

On peut aussi s’inspirer de la prière au cimetière qui est prévue par la liturgie pour l’enterrement,

4. Bénédiction des tombes le premier novembre

Parfois, des prêtres assurent une permanence au cimetière et sont à la disposition des personnes qui le souhaitaient, pour la bénédiction des tombes le premier novembre. Certains demandent la bénédiction de la tombe de la famille. Il y a un rituel officiel de bénédiction des tombes.

    Partager cet article :

Vous souhaitez contacter le Cybercuré ?

Vous avez aimé cet article ?

Le Cybercuré
Iconographie

Cybercuré remercie particulièrement ces personnes pour leur contribution au graphisme et aux photos du site.

Banque d'images religieuses Visiter le site

Photos de Muriel Bergasa Visiter le site

Les archives de Cybercuré

Accès aux actualités archivées du site

Cliquez ici

Accès à l'ancien site

Cliquez ici