NATURE DE LA MESSE

Noms de la messe 

Fraction du pain, Repas du Seigneur, Eucharistie, Saint sacrifice ... 

Le Cybercuré
Foire aux questions (FAQ)

Diocèse de Nanterre

http://cybercure.cef.fr 

 Email    izarny.raymond@gmail.com    

Pour contacter le cybercuré cliquez ici. 

En cas de problème, utilisez l'email sur votre messagerie   

Vidéo : témoignage sur la participation à la messe

http://www.youtube.com/watch?v=B9Q7pwiWdNg 

Sens et nature de la messe

Histoire des noms de la messe

Liens

 Sommaire général

Copyright 

-----------------------------------------------------------------

SENS ET NATURE DE LA MESSE  

1. La messe est le sacrement du sacrifice du Christ

A la Cène, Jésus a offert sa vie en sacrifice pour le salut de la multitude en remissions des péchés. Il a dit "Ceci est mon corps livré pour vous, ceci est mon sang versé pour vous". De plus il a institué le sacrement de l'eucharistie en disant à ses disciples "faites cela en mémoire de moi". Ainsi il a confié à son Église la mission de faire le mémorial de son sacrifice. St Paul le dit "Chaque fois en effet que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne".

La messe perpétue donc et rend présent le sacrifice de la croix. C'est le même sacrifice, mais à la messe le Christ s'offre d'une manière sacramentelle non sanglante. A la messe, comme à la Cène, le Christ est à la fois le prêtre qui offre et la victime qui est offerte. La messe, comme la Cène, est à la fois un sacrifice d'action de grâce et un sacrifice d'expiation pour le péché. 

Le Christ nous associe à son sacrifice et la messe devient ainsi le sacrifice de l'Église. Le sacrifice de la messe est offert pour les vivants et pour les défunts qui ne sont pas encore purifiés de leurs péchés.

2. La messe est le repas du Seigneur.

Au repas pascal de la Cène, Jésus rendit grâce, bénit le pain, le rompit et le donna à ses disciples. A la suite de ce geste, le terme de "fraction du pain" ou "rompre le pain" est habituellement utilisé dans l'Église primitive pour désigner l'eucharistie. L'eucharistie est aussi appelée parfois "repas du Seigneur".

L'eucharistie est présentée par St Jean comme "le pain de vie" qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. L'eucharistie est une nourriture spirituelle. "Celui qui me mange vivra par moi" a dit Jésus. Par la communion nous recevons des forces pour vivre dans l'amour et pour lutter contre le péché. L'eucharistie efface nos péchés véniels. Elle renforce l'unité de l'Église corps mystique du Christ.

3. Comment sont vécus par l'Église ces divers aspects de la messe ?

Tout en tenant compte de l'ensemble du repas sacrificiel, le rite de saint Pie V depuis le concile de Trente insiste plus sur l'aspect sacrificiel de l'eucharistie. La messe est célébrée sur "l'autel du sacrifice"

La liturgie de Paul VI, à la suite du concile de Vatican II met plus en valeur le repas du Seigneur. La messe est célébrée sur la "table du Seigneur"

Le sacrement de l'eucharistie   (Catéchisme de l'Église catholique)     http://www.vatican.va/ archive/FRA0013/__P3R.HTM  

Le sens de la messe à la lumière du récit des pèlerins d'Emmaüs (Luc 24,13)    perso.wanadoo.fr/avaljb/3Reflexliturg/messe.htm 

 Sommaire général

 Image Click Art    HISTOIRE DES DIFFÉRENTS NOMS DE LA MESSE  

1. La fraction du pain et le repas du Seigneur

L'Église apostolique, que l'on connaît par les Actes des apôtres et les épîtres, appelle la célébration "fraction du pain" et parfois "repas du Seigneur". A la Cène, Jésus a pris du pain, l'a béni, l'a rompu et l'a donné à ses disciples en disant "Ceci est mon corps donné pour vous". Après sa résurrection, le geste de la fraction du pain est le signe de la présence du Christ ressuscité comme on le voit dans l'épisode de l'apparition aux disciples d'Emmaüs. L'expression fraction du pain désigne l'ensemble de la célébration en mettant au premier plan le geste de rompre le pain.

2. L'eucharistie 

Au 2ème siècle, l'expression " fraction du pain" est remplacée par le terme "eucharistie" mot grec qui signifie action de grâce. En effet la prière d'action de grâce a été en se développant. On rend grâce à Dieu pour tout ce que Jésus a fait pour notre salut par sa mort et sa résurrection. L'action de grâce chrétienne a remplacé l'action de grâce du repas pascal pour la libération de l'Égypte. La prière d'action de grâce a donné son nom à l'ensemble de la célébration : eucharistie.

Ce mot grec n'a plus été employé dans le monde latin pour désigner la cérémonie, quand la langue grecque a été remplacée par le latin dans la liturgie, à la fin du 4ème siècle. Mais le mot eucharistie a continué a être utilisé au point vue théologique, par les conciles et les théologiens,  pour désigner le "sacrement de l'eucharistie".

La réforme liturgique de Paul VI, qui a souligné l'importance de la prière eucharistique et qui a proposé plusieurs prières eucharistiques,  a remis en valeur l'expression "eucharistie" pour désigner la cérémonie.

3. Le sacrifice, le Saint sacrifice

Dès le 3eme siècle, le terme "sacrifice" a été employé dans le monde latin pour désigner la cérémonie. Ce terme, qui évoque les sacrifices du temple de Jérusalem, reprend  un aspect essentiel de la célébration de la Cène : Jésus a donné son sang pour la rémission des péchés. 

La théologie de St Augustin sur le sacrifice de la messe, sacrifice du Christ et sacrifice de l'Église, a beaucoup contribué à la désignation de la cérémonie comme sacrifice. Au cours du Moyen Age et à la suite du Concile de Trente, la cérémonie a été présentée essentiellement comme "le saint sacrifice".

4. La messe

A partir du 5eme siècle dans le monde latin, le terme messe a remplacé le mot eucharistie pour désigner la cérémonie. Le terme "missa" était courant dans l'antiquité pour signifier la clôture d'une assemblée. Utilisé dans la liturgie, il désigne le geste de renvoi avec une bénédiction à la fin de la célébration. La bénédiction  était solennelle. C'est une bénédiction du peuple pour la vie quotidienne. Le peuple y était très attaché. C'est cet envoi avec la bénédiction divine qui a donné son nom à toute la cérémonie " la messe". Ce mot a été utilisé dans toutes les langues de l'Europe occidentale. 

Le mot messe a été employé conjointement avec l'expression sacrifice pour désigner la cérémonie dans le monde latin "le sacrifice de la messe". 

Liber sacramentorum 

5. La divine liturgie

La tradition orientale utilise un autre vocabulaire pour désigner la cérémonie de la messe : c'est la "Divine liturgie". On utilise aussi le mot "Synaxe" pour parler du rassemblement de la liturgie de la parole.

Divine liturgie

6. Le Service divin 

D'autres termes ont été utilisés. Au moment du concile de Trente on parlait du Service divin. Les Églises luthériennes ont gardé l'expression Service divin.

7. Le culte et la Sainte Cène

Les Églises réformées utilisent habituellement les mots Culte et Sainte Cène.

  Sommaire général

Si vous souhaitez poser d'autres questions ou si vous avez des suggestions à faire, envoyez un message au CyberCuré.


Pour contacter le cybercuré cliquez ici.         

cyberCuré est une rubrique du site

diocèse catholique de Nanterre
(France)

Si vous souhaitez connaître le genre de questions qui sont posées, cliquez sur : Questions posées

-------------------------------------------------

 TEXTES SUR L'EUCHARISTIE DANS LE NOUVEAU TESTAMENT    Cliquez